Wal-Mart voit sa croissance venir du commerce en ligne

Wal-Mart assure avoir notamment observé une hausse de la fréquentation, aussi bien sur ses plateformes en ligne que dans ses magasins.
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne Wal-Mart assure avoir notamment observé une hausse de la fréquentation, aussi bien sur ses plateformes en ligne que dans ses magasins.

Wal-Mart se montre optimiste mardi quant à la croissance future de ses ventes grâce à la bonne santé de ses plateformes de commerce en ligne, signe positif face au rival Amazon. Le géant procédera également au rachat de 20 milliards de dollars d’actions.

Le numéro un mondial de la distribution anticipe une hausse d’au moins 3 % de ses ventes l’an prochain, principalement grâce à une croissance des achats attendus sur Walmart.com et Jet.com, ses deux principales plateformes de commerce en ligne. Les ventes sur le site américain Walmart.com devraient augmenter de 40 %, assure le groupe de Bentonville dans un document présenté ce mardi aux investisseurs. Wal-Mart assure avoir notamment observé une hausse de la fréquentation, aussi bien sur ses plateformes en ligne que dans ses magasins.

L’optimisme de l’enseigne tranche avec les difficultés rencontrées par la grande distribution traditionnelle américaine, très affectée par le succès d’Amazon. « Nous sommes dans une bonne dynamique », explique le p.-d.g. Doug McMillon, cité dans le communiqué. « Nous combinons bien l’accès à nos magasins et celui à nos plateformes électroniques pour fournir aux clients de nouvelles façons de faire leurs courses. »

Wal-Mart a intensifié récemment ses efforts pour faire jeu égal avec Amazon dans le commerce en ligne, où sa capacité à livrer directement les produits au consommateur dans un délai le plus court possible comptera beaucoup. L’enseigne a annoncé mardi le rachat d’une société new-yorkaise spécialisée dans la livraison à domicile et teste depuis peu, en Californie, une livraison directement dans le réfrigérateur du consommateur des produits achetés sur ses sites Internet.

Lundi, le groupe a annoncé un projet de réduction du temps d’attente lors du retour des marchandises appelé Mobile Express Returns.

Signe que la société entend poursuivre sur cette lancée, elle prévoit d’ouvrir 1000 emplacements supplémentaires aux États-Unis pour l’emballage et les livraisons de produits commandés en ligne. À l’inverse, elle ne prévoit d’ouvrir que 15 supermarchés supplémentaires aux États-Unis l’an prochain et 10 magasins de proximité seulement.

À l’international, environ 255 nouveaux supermarchés verront le jour, principalement en Chine et au Mexique.

Wal-Mart a par ailleurs confirmé ses objectifs financiers pour l’exercice fiscal en cours clôturant le 31 janvier 2018. Le bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du Nord, serait toujours compris entre 4,30 et 4,40 $US, contre 4,38 $US attendus en moyenne par les analystes. Pour l’exercice suivant, ce bénéfice devrait augmenter de 5 %, entre 4,52 et 4,62 $US. Les marchés financiers tablent sur 4,62 $US, indique l’Agence Reuters.

Wal-Mart a également fait un geste pour ses actionnaires, annonçant leur reverser indirectement 20 milliards de dollars de plus lors des deux prochaines années, sous la forme d’un programme de rachats d’actions dont le but est de gonfler le cours de son titre en Bourse.