Air Berlin valide le principe de son rachat par Lufthansa et Easy Jet

Photo: John MacDougall Agence France-Presse

Berlin — La compagnie aérienne en difficulté Air Berlin a officialisé lundi son choix du duo Lufthansa-Easy Jet pour se partager sa flotte de 140 appareils et a tenté de rassurer ses 8500 employés inquiets pour leur avenir. « Nous sommes en train de parvenir avec nos prétendants à un accord qui devrait offrir de bonnes perspectives à 80 % de nos collègues », a affirmé dans un communiqué le patron d’Air Berlin, Thomas Winkelmann, pour apaiser l’inquiétude des salariés de la compagnie insolvable, notamment les pilotes. Lâchée par son principal actionnaire, la compagnie du Golfe Etihad, Air Berlin avait engagé une procédure d’insolvabilité à la mi-août et donné à ses repreneurs potentiels un mois pour soumettre leurs offres, tout en étant secouée par une action collective de ses pilotes début septembre. Pour sa part le géant européen des vols à bas coût Ryanair s’était retiré de la course début septembre, s’estimant victime d’un « coup monté » allemand pour privilégier Lufthansa.

À voir en vidéo