L’ALENA serait «le pire accord jamais conclu», selon Trump

La semaine dernière, Donald Trump avait clamé devant ses partisans réunis à Phoenix, en Arizona, qu’il finirait «probablement» par résilier l’ALENA «à un certain moment».
Photo: Saul Loeb Agence France-Presse La semaine dernière, Donald Trump avait clamé devant ses partisans réunis à Phoenix, en Arizona, qu’il finirait «probablement» par résilier l’ALENA «à un certain moment».

Le président américain, Donald Trump, récidive. Il a affirmé, dimanche, sur son compte Twitter, que les États-Unis devront peut-être mettre fin à la renégociation de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA).

Donald Trump écrit que l’ALENA est le « pire accord commercial jamais conclu », ajoutant que le Canada et le Mexique sont très intransigeants : « both are very difficult », selon les termes qu’il a utilisés en anglais.

La semaine dernière, le président américain avait clamé devant ses partisans réunis à Phoenix, en Arizona, qu’il finirait « probablement » par résilier l’ALENA « à un certain moment ».

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a balayé du revers de la main les propos de M. Trump. « Ce que l’on doit reconnaître, c’est que les négociations progressent. Je ne vais pas réagir aux micromessages ou aux déclarations [du président Trump]. Cela ne serait pas très productif », a-t-il déclaré à son arrivée à la rencontre annuelle entre les premiers ministres de l’est du Canada et les gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre.

M. Couillard a ajouté que tous les gouverneurs américains qu’il a rencontrés souhaitaient un ALÉNA mis à jour et amélioré. « Quand on parle à des gouverneurs, quand les gens d’affaires des deux pays se parlent entre eux, l’ambiance est plutôt bonne et plutôt positive. Tout le monde reconnaît que le commerce international est bénéfique pour le Canada et les États-Unis. »

À voir en vidéo