Wal-Mart dit avoir gagné des parts de marché au Canada

Les efforts déployés par Wal-Mart pour inciter les consommateurs à se rendre dans ses magasins semblent porter leurs fruits.
Photo: Annik MH De Carufel Le devoir Les efforts déployés par Wal-Mart pour inciter les consommateurs à se rendre dans ses magasins semblent porter leurs fruits.

Bentonville (Arkansas) — Wal-Mart estime avoir gagné des parts de marché par rapport à ses concurrents au Canada pendant le deuxième trimestre de son année financière.

« Nous avons apporté des améliorations en ce qui a trait aux prix, ce qui a contribué à des gains dans des catégories importantes, comme l’alimentation », a expliqué le chef de la direction financière du détaillant, Brett Biggs, jeudi, au cours d’une conférence avec les analystes.

Au Canada, les principaux rivaux de Wal-Mart dans le secteur de l’alimentation sont les chaînes de supermarchés exploitées par Loblaw, Empire, Metro ainsi que la division canadienne de Costco.

Les ventes des magasins ouverts au pays depuis au moins un an — un indicateur clé dans le secteur du commerce de détail — ont grimpé de 2,5 %, derrière le marché mexicain, où la croissance a été de 7,2 %.

Boom des ventes en ligne

Pour la période de trois mois terminée le 31 juillet, les revenus de l’entreprise ont été de 123,36 milliards $US, par rapport à 120,85 milliards $US l’an dernier. Les ventes en ligne ont bondi de 60 %. Cette performance a dépassé les attentes des analystes sondés par la firme Zacks Investment Research, qui tablaient sur des recettes de 122,71 milliards $US.

Des signes démontrent que les détaillants traditionnels se taillent une place sur le terrain de la vente en ligne dominé par le géant Amazon. Mercredi, Target avait affiché une croissance de 32 % de ses recettes réalisées sur Internet au cours du dernier trimestre.

Les efforts déployés par Wal-Mart pour inciter les consommateurs à se rendre dans ses magasins semblent porter leurs fruits. Aux États-Unis, les ventes des magasins comparables ont grimpé de 1,8 %. Il s’agit d’une 12e hausse trimestrielle consécutive.

Wal-Mart a affiché un bénéfice de 2,9 milliards $US, ou 96 ¢US, au deuxième trimestre. À la même période l’an dernier, l’entreprise établie à Bentonville, en Arkansas, avait généré des profits de 3,77 milliards $US, ou 1,21 $US par action.

Abstraction faite des éléments non récurrents, le détaillant a engrangé un profit ajusté par action de 1,08 $US, dépassant de 1 ¢US les attentes des analystes sondés par Zacks Investment Research.

Pour l’année financière 2018, Wal-Mart s’attend à ce que son bénéfice ajusté par action oscille dans une fourchette de 4,30 $US à 4,40 $US. Au troisième trimestre, son profit devrait varier entre 90 ¢US et 98 ¢US par action.