Les graphiques du jour: quelle est l'importance de l'ALENA pour le Canada?

À l’aube de la période de négociations durant laquelle le Canada, les États-Unis et le Mexique discuteront de changements à apporter à l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), voici deux graphiques qui permettent de mieux cerner la situation.
 

Donald Trump a publié ses objectifs de renégociation de l’ALENA le 17 juillet dernier. Son but : réduire le déficit commercial des États-Unis, qui s’élève à 11 milliards de dollars avec le Canada et qui dépasse les 60 milliards avec le Mexique. En d’autres mots, les États-Unis importent plus des deux pays voisins qu’ils n’y exportent. Cette volonté de renégociation pourrait avoir des impacts majeurs pour l'économie canadienne, étant donné l'importance du commerce avec le voisin américain.
 


Les États-Unis, partenaire commercial principal du Canada, sont notamment mécontents de la politique de gestion de l’offre canadienne, qui protège entre autres l’industrie laitière du pays des concurrents étrangers par l’entremise du contrôle de la production et de quotas prédéterminés.
 

 


Le gouvernement Trump, comme ses prédécesseurs, conteste aussi les démarches de l’industrie canadienne du bois d’œuvre. Accusant le Canada de subventionner ses producteurs, les États-Unis ont maintes fois, par le passé, imposé des taxes sur l’importation de produits canadiens. L’exportation de bois d’œuvre est un pilier de l’industrie forestière canadienne.