Moyens de pression à la SAQ

Photo: Olivier Zuida Le Devoir

Actuellement en pourparlers pour le renouvellement de leur convention, les employés de la Société des alcools du Québec ont récemment voté à 94,7 % pour des moyens de pression dont le déclenchement aura lieu « au moment jugé opportun ». Ce mandat exclut cependant « toutes formes de grève ». Le Syndicat des employés de magasins et de bureau, affilié à la CSN, compte 5500 membres. « En plus de nous donner collectivement les moyens de résister aux demandes de reculs de nos conditions de travail faites par la SAQ, nous pourrons faire avancer les points qui nous sont chers, comme la conciliation travail-famille, la lutte contre la précarité des temps partiels, l’augmentation du nombre de postes réguliers », a écrit le SEMB dans un message aux employés. La convention collective est venue à échéance le 31 mars 2017. Lors du vote sur cette convention, en 2009, les employés s’étaient prononcés pour à hauteur de 72 %.