Ford va produire en Chine la Focus promise au marché américain

Ford a confirmé mardi l’annulation de la construction d’une usine géante d’assemblage de voitures au Mexique.
Photo: Pedro Pardo Agence France-Presse Ford a confirmé mardi l’annulation de la construction d’une usine géante d’assemblage de voitures au Mexique.

New York — Ford va produire en Chine la nouvelle Focus, qui sera vendue sur le marché américain, alors que le constructeur s’était engagé, sous la pression de Donald Trump, à conserver aux États-Unis la fabrication de ses petites voitures.

La marque à l’ovale bleu a confirmé mardi l’annulation de la construction d’une usine géante d’assemblage de voitures au Mexique. À la place, Ford va démarrer dès 2019 en Chine la production de ces véhicules, dont la Focus, fabriquée actuellement sur un site du Michigan où la production s’arrêtera à la mi-2018. Au total, cette double décision va permettre au groupe automobile d’économiser près de 1 milliard de dollars, selon un communiqué, car le prix de la main-d’oeuvre est beaucoup moins élevé en Chine qu’aux États-Unis.

Les consommateurs se soucient davantage de la qualité que du lieu de fabrication

Le nouveau p.-d.g., Jim Jackett, rompt ainsi avec son prédécesseur Mark Fields, qui s’était engagé à contrecoeur à produire aux États-Unis la Focus, une décision applaudie à l’époque par Donald Trump, élu sur la promesse de rapatrier les emplois industriels sur le sol américain. « Nous avons effectué des recherches et [il nous est apparu] que les consommateurs se soucient davantage de la qualité que du lieu de fabrication », a déclaré à des journalistes américains Joe Hinrichs, le président des opérations monde. « Par exemple, les iPhone sont produits en Chine et personne ne dit rien », a-t-il ajouté.

Produire la Ford Focus en Chine, où le groupe dispose déjà de sites industriels, « va libérer de l’argent que nous pouvons réinvestir dans l’activité, y compris dans des domaines sur lesquels nous travaillons, comme l’autonomie et l’électrification. Le gros de ceci est effectué ici, aux États-Unis », a encore déclaré Joe Hinrichs.

Le site de production actuel de la Focus va être transformé pour assembler une camionnette à plateau (pick-up) et un VUS (4x4 de ville), ce qui permettrait de préserver les emplois, affirme Ford. Le groupe a par ailleurs annoncé mardi un investissement de 900 millions dans une usine du Kentucky pour la production des VUS Lincoln Navigator et Expedition, y garantissant le maintien d’un millier d’emplois.