Nike va supprimer 1400 emplois

Photo: Drew Angerer / Getty Images / Agence France-Presse

New York — L’équipementier sportif américain Nike a annoncé jeudi la suppression d’environ 2 % de ses effectifs, soit 1400 emplois, pour s’adapter à la baisse des ventes et réduire ses coûts. La marque à la virgule va également réduire de 25 % son portefeuille pour se concentrer sur des produits phares, a-t-elle détaillé dans un communiqué, au moment où elle fait face à la renaissance d’Adidas en Amérique du Nord et à la percée d’Under Armour. Les nouvelles griffes prioritaires seront ZoomX, Air VaporMax, Nike React. Ce recentrage va conduire Nike à se concentrer sur douze villes situées dans une dizaine de pays : New York, Londres, Shanghai, Pékin, Los Angeles, Tokyo, Paris, Berlin, Mexico, Barcelone, Séoul et Milan. « Ces villes clés et pays devraient représenter plus de 80 % de la croissance de Nike jusqu’en 2020 », affirme encore l’équipementier, qui prévoit par ailleurs de diviser par deux le délai de création d’un produit.