Les nouveaux cellulaires seront déverrouillés dès décembre

Le verrouillage des appareils est une façon pour les entreprises de fidéliser leur clientèle.
Photo: Marco Piunti Getty Le verrouillage des appareils est une façon pour les entreprises de fidéliser leur clientèle.

Les propriétaires de téléphone cellulaire pourront changer de fournisseur à leur guise dès le 1er décembre 2017.

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a annoncé jeudi que tous les téléphones achetés à compter de cette date devront être déverrouillés.

Le verrouillage des appareils est une façon pour les entreprises de téléphonie cellulaire de fidéliser leur clientèle. Elles exigent des frais qui varient entre 50 $ et 150 $ à leurs clients qui voudraient déverrouiller leur téléphone pour l’utiliser sur un autre réseau.

Ces frais seront chose du passé avant le début de la prochaine année. Les clients qui possèdent déjà un appareil verrouillé pourront le faire déverrouiller sans frais.

Cette nouvelle règle qui sera inscrite au Code sur les services sans fil du CRTC s’appliquera tant aux téléphones cellulaires qu’aux tablettes.

Le CRTC a également apporté des modifications à la période d’essai d’un nouvel appareil et clarifié certaines règles sur les forfaits familiaux ou partagés, de même que les services vocaux, de messagerie texte et de données.

Le code mis à jour, qui était d’abord entré en vigueur en 2013, stipule désormais que les clients insatisfaits seront en mesure d’annuler les contrats dans les 15 jours, pourvu que les appareils rapportés soient dans un état presque neuf et que les clients n’aient pas utilisé plus de la moitié de leur forfait mensuel. Il indique aussi que les fournisseurs ne peuvent changer unilatéralement les principaux éléments d’un contrat avec un client sur les services de téléphonie vocale, de texte et de données.


Frais de déverrouillage actuels

Bell  50 $, 75 $ ou 150 $
Rogers 50 $
Telus 50 $
Vidéotron 50 $