Stephen Poloz juge que les faibles taux d’intérêt ont fait leur travail

Le gouverneur de la Banque du Canada, Stephen Poloz
Photo: Sean Kilpatrick La Presse canadienne Le gouverneur de la Banque du Canada, Stephen Poloz

Ottawa — La Banque du Canada a envoyé de nouveaux signaux permettant de croire qu’elle se rapproche d’une hausse de son taux d’intérêt directeur, alors que l’économie du pays continue de se raffermir.

Lors d’un entretien avec la CBC, diffusé mardi, le gouverneur de la banque centrale, Stephen Poloz, a affirmé que les baisses de taux d’intérêt décidées par la banque dans la foulée du choc des prix du pétrole avaient fait leur travail. La Banque du Canada a réduit son taux directeur à deux reprises en 2015, pour le porter au très faible niveau de 0,5 %. Elle espérait ainsi soutenir l’économie, qui commençait à éprouver des difficultés en raison du plongeon des prix du pétrole.

La première sous-gouverneure de la banque centrale avait indiqué lundi que le conseil de direction évaluait si le soutien considérable offert par les faibles taux était toujours requis. Dans un discours, Carolyn Wilkins a affirmé que l’économie avait enregistré des gains généralisés, soutenue par des signes encourageants, et qu’une telle croissance n’avait pas été observée depuis le choc des prix du pétrole brut, il y a près de trois ans.

Des analystes estiment que ce genre de commentaires suggère que la banque centrale commence à se demander quand, et non si, elle pourra annoncer sa première hausse de taux d’intérêt en près de sept ans.