Postes Canada améliore sa rentabilité grâce aux colis

Les bénéfices de Postes Canada ont grimpé en 2017.
Photo: Olivier Zuida Le Devoir Les bénéfices de Postes Canada ont grimpé en 2017.

La rentabilité de Postes Canada a doublé au cours du premier trimestre, ce que la société d’État attribue notamment à la hausse continue des activités de livraison de colis.

Le bénéfice net de Postes Canada, qui fait l’objet d’une analyse exhaustive au gouvernement fédéral, a atteint 46 millions pendant les 13 premières semaines de l’année, comparativement à 24 millions à pareille date en 2016. Ses revenus ont grimpé de 1,6 % à 2,05 milliards.

Le fonctionnement et la mission de la société d’État, frappée par la baisse de popularité du courriel traditionnel, ont été analysés par un comité parlementaire l’an dernier. Ottawa devrait annoncer ses recommandations cette année. « La stratégie de Postes Canada demeure la même, soit faire croître son secteur Colis, renforcer son secteur Marketing direct » et continuer de contrôler les coûts, a indiqué la société dans son rapport trimestriel. Cela porte ses fruits, mais n’est pas suffisant, a-t-elle ajouté.

Le Comité permanent des opérations gouvernementales et des prévisions budgétaires avait recommandé, dans son rapport publié en décembre 2016, plusieurs enjeux, dont le besoin d’améliorer les relations de travail, d’investir dans le colis et la possibilité d’offrir un accès Internet en régions éloignées.

La dernière année a été marquée par la menace d’un arrêt de travail qui a retranché environ 100 millions aux revenus de l’entreprise, les clients habituels ayant privilégié le recours aux autres services de livraison. Postes Canada et ses employés ont signé des conventions collectives de deux ans dans l’espoir de pouvoir prendre le temps de régler certains dossiers plus épineux.