Héroux-Devtek prévoit une année de transition

L’entreprise est notamment affectée par la baisse de cadence décrétée par le géant américain Boeing pour ses appareils 777.
Photo: Dmirty A. Mottl / CC L’entreprise est notamment affectée par la baisse de cadence décrétée par le géant américain Boeing pour ses appareils 777.

Affecté notamment par des baisses de cadence chez certains de ses clients, le spécialiste des trains d’atterrissage Héroux-Devtek prévoit une année de transition avant de voir ses résultats repartir à la hausse.

En dévoilant ses résultats du quatrième trimestre jeudi, l’entreprise établie à Longueuil a confirmé qu’elle prévoyait une légère baisse de son chiffre d’affaires au cours du prochain exercice. « Après cette année de transition, nous anticipons une reprise progressive de la croissance des ventes qui sera stimulée par la montée en cadence de nouveaux programmes, de sorte que les ventes devraient atteindre de 480 à 520 millions pour l’exercice 2021 », a expliqué son président et chef de la direction, Gilles Labbé.

L’entreprise est notamment affectée par la baisse de cadence décrétée par le géant américain Boeing pour ses appareils 777 et 777X — pour lesquels Héroux-Devtek est l’unique fournisseur des trains d’atterrissage. Au cours de l’exercice qui vient de se terminer, Héroux-Devtek a effectué 21 livraisons de systèmes complets à son client.

De plus, en mars, le fabricant de pièces aéronautiques avait indiqué qu’il n’avait pas été retenu par l’armée de l’air américaine pour gérer l’ensemble des trains d’atterrissage des appareils de transport de cargaison Hercules C-130, de l’avion de ravitaillement en combustible KC-135 et de l’appareil de surveillance Boeing E-3. Bien que la société demeure sous contrat pour la réparation et l’entretien des trains d’atterrissage des trois appareils, son volume d’affaires diminuera d’ici la fin de l’exercice 2019.

« Entre-temps, notre situation financière solide nous permet de demeurer à l’affût de nouvelles occasions d’affaires et d’acquisitions stratégiques », a néanmoins souligné M. Labbé.

Au quatrième trimestre terminé le 31 mars, Héroux-Devtek a vu ses profits nets fléchir de 1,1 %, à 8,9 millions, ou 25 ¢ par action. Stimulés par ses activités commerciales, les revenus ont affiché une progression de 2,3 % pour s’établir à 121 millions. Abstraction faite des éléments non récurrents, les profits de l’entreprise sont demeurés stables, à 9 millions ou 25 ¢ par action.

En ce qui a trait à l’exercice, Héroux-Devtek a engrangé des profits nets de 31,8 millions, ou 88 ¢ par action, en hausse d’environ 20 %, alors son résultat ajusté a été de 26,4 millions, soit 73 ¢ par action, contre 27,7 millions ou 77 ¢ par action il y a un an. Ses revenus sont demeurés stables, à 406,5 millions.