Les excédents sont stables au Mouvement Desjardins

L’institution coopérative a attribué son résultat à la croissance de son secteur des services aux particuliers et des entreprises.
Photo: Michaël Monnier Le Devoir L’institution coopérative a attribué son résultat à la croissance de son secteur des services aux particuliers et des entreprises.

Le Mouvement Desjardins a affiché vendredi un excédent avant ristournes de 383 millions pour son premier trimestre, un résultat stable par rapport aux 382 millions au premier trimestre de 2016.

L’institution coopérative a attribué son résultat à la croissance de son secteur des services aux particuliers et des entreprises, ainsi qu’à celle de groupe de services d’assurance de personne. Le secteur de l’assurance de dommages a vécu un trimestre plus difficile, en raison d’une « sinistralité plus élevée » attribuable aux « conditions climatiques hivernales défavorables », peut-on lire dans le communiqué.

La provision pour pertes sur prêts s’est élevée à 92 millions — un chiffre stable par rapport à l’an dernier —, tandis que le ratio de fonds propres s’est élevé à 17,6 %.

Au 31 mars, l’actif total du Mouvement Desjardins se chiffre à 267,9 milliards, en hausse de 9,6 milliards, ou de 3,7 %, depuis le 31 décembre. « La progression du portefeuille de valeurs mobilières ainsi que celui de prêts et acceptations nets est en grande partie à l’origine de cette croissance », souligne l’institution.

Quant au retour aux membres et à la collectivité, il atteint 61 millions contre 53 millions au premier trimestre de 2016. Cette enveloppe comprend une provision pour ristournes de 35 millions, en hausse par rapport à celle de 30 millions du premier trimestre de 2016, 17 millions en commandites, dons et bourses d’études (contre 16 un an plus tôt) et 9 millions en avantages membre (contre 7 millions).

À voir en vidéo