Vote de grève dans la construction

Les syndicats de la construction viennent de se doter d’un mandat de grève, les conventions collectives étant arrivées à échéance le 30 avril dernier. L’Alliance syndicale, qui regroupe les cinq organisations syndicales de l’industrie, a ainsi obtenu les mandats qu’elle recherchait, et ce, dans des proportions qui dépassent les 93 %, a appris La Presse canadienne. Les cinq organisations, à savoir la FTQ-Construction, le Conseil provincial du Québec des métiers de la construction (International), le Syndicat québécois de la construction, la CSD-Construction et la CSN-Construction, représentent les 175 000 ouvriers de l’industrie au Québec dans les quatre secteurs d’activité. Par ailleurs, l’Alliance syndicale a rencontré la ministre du Travail, Dominique Vien, jeudi, pour lui remettre une pétition signée par 40 000 personnes qui réclament la rétroactivité dans l’industrie de la construction. Les signataires réclament aussi que l’industrie soit couverte par la « loi antibriseurs de grève ».