Dénouement d’un conflit de 10 ans chez Olymel

Drummondville — Un litige vieux de 10 ans chez Olymel, soit un lockout mêlé à une fermeture d’usine, a connu son dénouement dimanche. Les quelque 400 ex-travailleurs de l’usine ont adopté à plus de 92 % l’entente de principe intervenue à la mi-avril entre le syndicat affilié à la CSN et la direction de l’entreprise agroalimentaire. L’entente, qui totalise près de 9,5 millions de dollars, met un terme à cette saga juridique qui dure depuis près de dix ans. En 2007, Olymel avait fermé son complexe d’usines d’abattage et de découpe de porcs de Saint-Simon, en Montérégie. La CSN soutenait que cette fermeture contrevenait à la convention collective, et la Cour supérieure lui avait donné raison en juillet 2015. Un volet de l’entente porte sur le remboursement de sommes perdues en raison de la fermeture prématurée de l’usine en 2007. La convention collective empêchait la fin des activités avant le mois d’octobre 2007, mais la direction avait fermé l’usine en avril. Le versement de 8,2 millions de dollars servira à compenser les six mois de salaire perdus, en plus des intérêts rétroactifs à 2007.