Bell investira 854 millions dans la fibre optique

Plus de 7000 kilomètres de nouvelle fibre optique seront installés.
Photo: Baran Ozdemir Getty Images Plus de 7000 kilomètres de nouvelle fibre optique seront installés.

Bell investira 854 millions de dollars afin d’étendre son réseau de fibre optique sur l’île de Montréal, ce qui permettra au conglomérat de rejoindre 1,1 million de foyers et d’entreprises.

L’entreprise avait déjà déployé des initiatives similaires à Québec ainsi qu’à Toronto.

En procédant à l’annonce, lundi, Bell a expliqué que cet investissement, le « plus important projet d’infrastructure de communication jamais réalisé au Québec », devrait se traduire par la création de 2700 emplois directs et indirects.

L’expansion effectuée par Bell permettra l’installation de plus de 7000 kilomètres de nouvelle fibre optique. Auparavant, la plupart des entreprises et domiciles concernés ne bénéficiaient pas de la fibre optique, qui offre une connexion plus rapide.

« Place de choix »

Selon le président et chef de la direction de BCE, George Cope, le déploiement annoncé par Bell assurera à Montréal une « place de choix au premier rang » des villes intelligentes.

De son côté, le maire de Montréal, Denis Coderre, a estimé que ces nouvelles infrastructures numériques permettront à la métropole d’attirer de nouvelles entreprises.

L’annonce a été saluée par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. « Une infrastructure de réseau à très haut débit, fiable, efficace et concurrentielle est indispensable au développement économique de la métropole. L’implantation de cette technologie numérique bonifiera significativement les infrastructures existantes et fera de Montréal l’un des pôles les mieux desservis en Amérique du Nord, confirmant son statut de ville intelligente et numérique », a affirmé son président, Michel Leblanc.

« L’accès à des technologies numériques de pointe est un important facteur d’attractivité pour les entreprises et les talents. C’est pourquoi l’annonce d’aujourd’hui est une excellente nouvelle et vient renforcer le statut de Montréal comme capitale mondiale de l’intelligence artificielle, tant auprès des entreprises que des établissements d’enseignement supérieur », a ajouté M. Leblanc.

De son côté, la Fédération des chambres de commerce du Québec a estimé qu’il s’agit d’une « excellente nouvelle pour Montréal ».