Morneau n’exclut pas d’éventuels changements à l’imposition des gains en capital

Photo: Adrian Wyld La Presse canadienne

Ottawa n’a pas profité de son budget fédéral présenté mercredi pour modifier la façon dont les gains en capital sont imposés, mais le ministre des Finances, Bill Morneau, n’exclut pas complètement l’idée d’y apporter d’éventuels changements. Lorsque questionné sur les modifications possibles à l’imposition des profits tirés de la vente personnelle d’actif, le ministre Morneau s’est laissé une marge de manoeuvre. En vertu des règles actuelles, la moitié des gains en capital des investisseurs sont compris dans le calcul de l’impôt sur leur revenu. Les spéculations évoquaient une hausse de ce taux, qui le verrait passer à 66 % ou 75 %.

1 commentaire
  • Yvon Beaudoin - Abonné 24 mars 2017 06 h 09

    C'est comme pour l'evasion fiscale

    C'est juste des mots, comme pour l'evasion fiscale, les liberaux n'ont aucunement l'intention de toucher aux taux sur les gains en capital ou de mettre des efforts reels en vue de restreindre l'evasion fiscale.