Starbucks Canada s’engage à embaucher 1000 réfugiés en cinq ans

Photo: Jacques Grenier Le Devoir

Toronto — Starbucks Canada s’est engagé mercredi à embaucher au moins 1000 réfugiés au cours des cinq prochaines années. La chaîne de cafés a l’intention d’entamer ce processus dans les deux prochains mois et concentrera ses efforts dans les régions qui comptent le plus grand nombre de réfugiés, dont Montréal, Toronto et Vancouver. La plupart des postes seront des emplois permanents dans les restaurants et le salaire de base sera le salaire minimum, a précisé l’entreprise. Le géant américain du café avait annoncé en janvier son intention d’embaucher 10 000 réfugiés en réaction à l’interdiction de voyage imposée par le président américain, Donald Trump, à certains pays à majorité musulmane. L’engagement de la division canadienne s’inscrit dans le cadre de cet effort.