Les ventes en ligne de Walmart explosent, mais son bénéfice recule

En 2016, le bénéfice de Wal-Mart a été de 13,6 milliards $US.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir En 2016, le bénéfice de Wal-Mart a été de 13,6 milliards $US.

New York — Le bénéfice de Wal-Mart s’est effondré de 18 % au quatrième trimestre, quand le mastodonte américain de la vente au détail a dépensé lourdement pour développer ses magasins et son commerce en ligne.

La compagnie a affiché mardi un profit de 3,76 milliards $US, ou 1,22 $US par action, comparativement à 4,57 milliards, ou 1,43 $US par action, au même moment un an plus tôt. Ses ventes ont augmenté de 0,8 % à 129,75 milliards. Son bénéfice ajusté s’est chiffré à 1,30 $US par action.

Les ventes des magasins comparables aux États-Unis ont avancé de 1,2 %, soit une dixième amélioration trimestrielle consécutive.

Les ventes mondiales en ligne de Wal-Mart se sont accélérées de 29 % pendant le trimestre, comparativement à 20,6 % l’an dernier.

La compagnie investit également des milliards de dollars dans la rénovation de ses magasins et la formation de ses employés.

Devises

Pour l’exercice 2016-2017 clos fin janvier, les ventes de l’entreprise, qui administre 11 695 magasins sous 59 marques dans 28 pays, n’ont augmenté que de 0,8 %, à 485,87 milliards. Elles ont été particulièrement freinées par les effets de change puisqu’à devises constantes, le chiffre d’affaires de l’entreprise, qui réalise près d’un quart de ses ventes à l’étranger, s’est affiché en hausse de 3,1 %. La dépréciation des devises étrangères par rapport au dollar, en particulier le peso mexicain, a au total amputé le chiffre d’affaires du groupe de 11,1 milliards.

Les investissements massifs visant à doper l’activité en ligne commencent toutefois à porter leurs fruits. Devant l’essor d’Amazon, l’enseigne, qui emploie environ 2,3 millions de personnes dans le monde, a misé gros sur ce secteur, effectuant entre autres l’été dernier sa plus grosse acquisition depuis 2010 avec le rachat pour 3 milliards du discompteur en ligne américain Jet.com.

Plus de clients

Les milliards déployés pour moderniser ses magasins américains et améliorer la qualité du service, par exemple par une meilleure formation ou l’augmentation des salaires des employés, font aussi leur effet. Le nombre de clients fréquentant ses supermarchés et hypermarchés aux États-Unis n’a cessé de progresser au cours des neuf derniers trimestres.

Sur l’ensemble de l’année 2016-2017, le bénéfice net du groupe de Bentonville s’est replié de 7,2 %, à 13,6 milliards. Rapporté par action et hors éléments exceptionnels, la mesure de référence des investisseurs américains, il est toutefois ressorti à 4,32 $US. Pour l’année en cours, Wal-Mart s’attend à un bénéfice ajusté par action compris entre 4,20 et 4,40 $US.