160 travailleurs perdent leur emploi dans le vêtement à Boisbriand

L’entreprise Vêtements S&F, à Boisbriand, qui fabrique des complets pour hommes, a annoncé la fermeture de ses installations, ce qui touchera 160 travailleurs. La nouvelle a été confirmée à La Presse canadienne, jeudi, par le syndicat qui représente 140 de ces travailleurs, l’Union des employés de service, section locale 800, affiliée à la FTQ. Jointe au téléphone, la direction de l’entreprise de Boisbriand n’a pas voulu commenter. Le président de l’Union des employés de service, Raymond Larcher, a précisé que bon nombre des travailleurs touchés sont à l’emploi de cette entreprise familiale depuis 25 ou 30 ans et sont âgés dans la cinquantaine. Plusieurs sont rémunérés au salaire minimum de 10,75 $ l’heure, d’autres à 12 $ l’heure. M. Larcher dit croire que la production de l’entreprise sera transférée dans un pays émergent.