Sears Holdings tente de se maintenir à flot

Le détaillant américain en difficulté, qui cumule les pertes par milliards depuis huit ans, a reçu un appui de 200 millions $US sous forme de prêt par l’entremise de Citigroup.
Photo: George Widman Associated Press Le détaillant américain en difficulté, qui cumule les pertes par milliards depuis huit ans, a reçu un appui de 200 millions $US sous forme de prêt par l’entremise de Citigroup.

En cette période des Fêtes, Sears Holdings a fait appel au fonds de couverture dirigé par son chef de direction pour garantir le financement de ses activités à court terme.

Le détaillant américain en difficulté, qui cumule les pertes par milliards depuis huit ans, a reçu un appui de 200 millions $US sous forme de prêt par l’entremise de Citigroup. La lettre de crédit émise par le fonds de couverture dirigé par Eddie Lampert, chef de direction de Sears, peut atteindre les 500 millions, selon l’agence financière Bloomberg.

Cette infusion visant à soutenir les opérations à court terme dans ses activités au détail déficitaires survient au temps fort de la période des Fêtes, ce qui envoie un très mauvais signal sur la performance du détaillant, ont estimé les analystes cités par les agences. Le fait que le nouvel engagement financier ne vienne que d’Eddie Lampert — qui vient d’allonger en soutien 800 millions en deux ans, rappelle le magazine Fortune — se veut aussi un mauvais présage sur la confiance qu’inspire Sears auprès d’autres investisseurs, ont ajouté les analystes.

Bloomberg indique que l’action de Sears est en chute de 60 % depuis le début de l’année et cite une analyste de Moody’s chiffrant à 1,5 milliard les besoins en liquidités de Sears pour se maintenir à flot l’an prochain.

Au début du mois, Sears Holdings a annoncé une perte trimestrielle de 748 millions sur des revenus en baisse de 13 %, prolongeant une séquence de 11 années de recul des ventes et portant le total de sa perte accumulée au fil des huit dernières années à 9,3 milliards.

Eddie Lampert est entré dans l’actionnariat de Sears Holdings il y a une dizaine d’années pour devenir son principal actionnaire et accéder au poste de chef de direction il y a quatre ans. L’effort de redressement a pris la forme de vente de baux, de propriétés immobilières et d’actifs, dont une forte réduction de la participation de Sears Holdings dans Sears Canada, en octobre 2014. En 2016, l’entreprise a vendu plus de 200 magasins Sears et Kmart, pour ramener sa chaîne à environ 1500 établissements aux États-Unis. Toujours selon Bloomberg, une trentaine de fermetures additionnelles devrait se produire en 2017.

2 commentaires
  • André Savary - Abonné 30 décembre 2016 08 h 45

    Même commentaire que précédemment sur le gaspillage de vetements

    Jusqu’à la fin des années 90, Sears était la référence, on achetait chez Sears, magasin s’il y en avait un magasin dans notre coin, ou par catalogue si on demeurait en région... Il y avait même des comptoirs Sears ! Qualité, service et prix tout y était...
    Aujourd’hui Sears est en difficulté et je l’évite... En fait je n’y vais plus! Temps d’attente aux caisses, pas de commis sur le plancher, service de piètre qualité et politique d’échange ou de retour médiocre si on compare à Costco ou Wall Mart... Les marchandises vendues chez Sears sont souvent dépassées par rapport à ce qu’on trouve ailleurs ! Il n’y a plus aucun plaisir à magasiner chez Sears!
    Pour se sortir de l’impasse financière, Sears a coupé encore plus dans ses magasins... encore moins de vendeurs, moins de caisses, marchandise de moins en moins compétitive... Aujourd’hui Sears projette de se lancer dans l’alimentation... Échec annoncé s’il n’y a pas plus service... rendre le magasinage agréable, la compétition est forte, Sears ne l’a pas compris.
    Ce gaspillage de vêtements, s’il est véridique, démontre bien comment Sears est déconnecté de ses clients, des gens, de la société.

  • Gilles Théberge - Abonné 30 décembre 2016 11 h 11

    C'est pas en jetant aux ordures des vêtement comme nous le révèle un article du devoir ce matin, que Sears va redorer son blason...!