Bombardier livre son premier avion CS300 au transporteur letton AirBaltic

La compagnie airBaltic a commandé 20 avions CS300 en 2012.
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne La compagnie airBaltic a commandé 20 avions CS300 en 2012.
Mirabel — Bombardier a livré lundi son premier CS300, le plus gros appareil de sa famille d’avions CSeries, à son client de lancement, le transporteur letton AirBaltic.

La remise officielle s’est faite dans un hangar de l’entreprise située aux installations du constructeur d’avions et de trains à Mirabel, dans les Laurentides.

Plusieurs centaines d’employés étaient présents, de même que la haute direction de Bombardier, des représentants du transporteur letton ainsi que la ministre québécoise de l’Économie, Dominique Anglade.

« L’avion CS300 permettra à Air Baltic d’ouvrir de nouvelles liaisons et de connecter des gens dans toute l’Europe », a souligné le président-directeur général d’Air Baltic, Martin Gauss.

Le transporteur aérien a commandé 20 avions CS300 en 2012 — qui peuvent transporter de 130 à 150 passagers — et a depuis exercé l’ensemble de ses options.

Bombardier a jusqu’ici reçu 357 commandes fermes pour son nouvel avion, dont le développement a été marqué par les retards et les dépassements de coût.

En septembre, Bombardier avait annoncé qu’il ne livrerait que sept appareils de la CSeries cette année, plutôt que 15, parce que le fabricant du moteur de l’appareil, Pratt & Whitney, connaît des pépins avec sa cadence de production.

Le gouvernement Couillard a injecté 1 milliard $ US dans la CSeries en échange d’une participation de 49,5 % dans le programme. L’avionneur sollicite un engagement similaire auprès du gouvernement Trudeau depuis bientôt un an.

Depuis le début de l’année, Bombardier a procédé à deux restructurations majeures, qui, au total, touchent plus de 14 000 postes à travers le monde.