Bombardier s’occupe des trains de banlieue de l’AMT

Photo: Olivier Zuida Le Devoir

Bombardier a décroché une entente de 331 millions sur huit ans (assortie d’une option de deux ans) auprès de l’Agence métropolitaine de transport (AMT) qui lui permettra de devenir l’exploitant des trois principaux réseaux de trains de banlieue au pays. L’entreprise québécoise continuera d’assurer la maintenance des 264 voitures et des 41 locomotives de l’AMT, mais à compter du 1er juillet, ce sont ses employés qui se retrouveront aux commandes des trains de banlieue. Bombardier prévoit d’embaucher une centaine de personnes pour conduire les trains desservant les six lignes de la grande région de Montréal. « Nous assurons déjà l’exploitation du réseau de Go Transit à Toronto ainsi que du West Coast Express à Vancouve», a souligné le porte-parole Marc-André Lefebvre. Selon l’AMT, le Canadien National, qui assurait la conduite des trains sur les lignes Deux-Montagnes, Mont-Saint-Hilaire et Mascouche, ainsi que le Canadien Pacifique, chargé des lignes Vaudreuil-Hudson, Candiac et Saint-Jérôme, avaient signifié leur intention de délaisser ces activités il y a environ un an. Bombardier n’a pas fermé la porte à la possibilité d’embaucher des employés du CN et du CP.