Barack Obama veut finaliser l’Accord du Partenariat transpacifique

L’ambassadeur des États-Unis au Canada, Bruce Heyman, affirme que la position du gouvernement sur le PTP est inchangée.
Photo: Sean Kilpatrick La Presse canadienne L’ambassadeur des États-Unis au Canada, Bruce Heyman, affirme que la position du gouvernement sur le PTP est inchangée.

Ottawa — Le président Barack Obama a l’intention d’utiliser la fin de son mandat pour faire approuver l’Accord du Partenariat transpacifique (PTP) par le Congrès, selon l’ambassadeur américain au Canada.

Bruce Heyman dit que la position du gouvernement actuel demeure inchangée alors que les Américains se rendent aux urnes pour choisir un nouveau président parmi deux candidats protectionnistes. La démocrate Hillary Clinton et le républicain Donald Trump s’opposent tous les deux à l’accord qui implique douze pays et qui engloberait 40 % de l’économie mondiale.

Résolu

L’ambassadeur Heyman n’avait pas de commentaire à émettre sur la position commerciale des deux candidats, mais il a réitéré dans une entrevue que M. Obama comptait utiliser le temps qu’il lui restait à la Maison-Blanche pour faire passer l’accord au Congrès. Il y a eu beaucoup de conjectures quant à savoir si M. Obama tenterait de finaliser l’accord entre l’élection du 8 novembre et l’assermentation de son successeur le 20 janvier.

M. Heyman a ajouté que si le président Obama réussissait, il aimerait voir le Canada lui emboîter le pas. La participation du Canada à l’entente a été négociée par le gouvernement conservateur précédent et avait été annoncée deux semaines avant la fin de la campagne électorale d’octobre 2015. Le gouvernement libéral actuel, qui dit croire au libre-échange, a décidé de soumettre l’accord à des consultations à grande échelle avant de prendre une décision. Le Comité sur le commerce de la Chambre des communes étudie aussi l’entente.