Laura Secord est de retour au Canada

Toronto - Laura Secord pourrait paraître plus alléchante à d'éventuels acheteurs maintenant qu'elle fonctionnera en tant qu'entité distincte, prenant ainsi ses distances de sa société mère américaine, aux prises avec de graves difficultés financières.

Le président de cette entreprise vieille de 91 ans, qui porte le nom d'une héroïne canadienne de la Guerre de 1812, a fait savoir hier que les activités de production, de distribution et de technologie seraient rapatriées au Canada, après avoir été basées à Chicago pendant cinq ans. Laura Secord était dans les faits devenue une entreprise américaine après que Nestlé Canada l'eut vendue à Archibald Candy Corp.

«Notre objectif est de pouvoir fonctionner en tant qu'entité distincte qui pourra envisager l'avenir avec optimisme», a expliqué en entrevue le président de Laura Secord, Tim Weichel.

Dans un communiqué, l'entreprise précise que cette mesure lui permettra d'assurer sa croissance et d'ajouter de la valeur à ses produits et services. M. Weichel n'a toutefois pas voulu commenter la vente possible de Laura Secord par Archibald, une société de Chicago qui a récemment vendu ses deux marques de chocolats aux États-Unis, Fanny Mae et Fanny Farmer, dans le cadre d'un processus de restructuration sous la protection de la loi sur les faillites.

Cette restructuration a de plus laissé Archibald sans usine de fabrication de chocolat, ce qui l'a obligée à conclure une entente de cinq ans avec une entreprise familiale du Nouveau-Brunswick, Ganong, qui fabriquera la majorité des produits vendus dans les magasins Laura Secord.

Mise en vente

Archibald avait mis en vente la chaîne Laura Secord en avril dernier mais en décembre, la société américaine reconnaissait qu'elle n'avait pu conclure une entente. L'homme d'affaires Gaétan Frigon, ancien p.-d.g. de la Société des alcools du Québec et de Loto-Québec, serait passé bien près d'acquérir l'entreprise. Selon des sources, le groupe Jim Pattison, de Vancouver, le groupe immobilier Continental Saxon, de Toronto, Hallmark Canada ainsi que les Aliments M&M auraient également manifesté leur intérêt.

La valeur de Laura Secord est estimée à quelque 25 millions.

Laura Secord a fait part hier de l'embauche de trois hauts dirigeants, dont le nouveau directeur des finances, Ken Wightman, qui compte plus de 25 ans d'expérience chez Zellers, Staples et Business Depot.

Laura Secord compte 166 magasins à travers le Canada, en plus de distribuer ses produits dans plus de 2000 autres points de vente.