Une différence de 4,3 milliards en 2003 - Voyages: le Canada déclare son plus important déficit en dix ans

Ottawa - Le déficit annuel du Canada au compte des voyages internationaux a atteint son plus haut niveau en dix ans.

Selon Statistique Canada, la différence entre les dépenses effectuées par les Canadiens à l'étranger et celles faites par les étrangers au Canada a plus que doublé en 2003. Elle est passée de 1,9 milliard en 2002 à un montant estimatif de 4,3 milliards en 2003. Il s'agit du déficit le plus élevé depuis 1993.

Cette poussée du déficit annuel est le résultat d'une forte baisse des dépenses des voyageurs non résidents au Canada et d'une légère hausse des dépenses de voyage des résidents canadiens à l'étranger.

Les voyageurs étrangers ont injecté 14,6 milliards dans l'économie canadienne en 2003, soit 12,8 % de moins qu'en 2002 et la première baisse en plus de 15 ans. Parallèlement, les résidents canadiens ont dépensé un montant inégalé de 18,9 milliards lors de voyages à l'étranger en 2003, en hausse de 1,7 % par rapport à 2002. Il s'agit de la neuvième hausse annuelle consécutive.

D'après Statistique Canada, la guerre en Irak et la crise du SRAS ont très probablement été les raisons pour lesquelles les voyageurs étrangers ont moins dépensé au Canada en 2003, tandis que la valeur accrue du dollar canadien a vraisemblablement contribué à l'augmentation des dépenses de voyage des Canadiens à l'étranger.

Les Américains

Les Américains ont dépensé neuf milliards au Canada en 2003, en baisse de 12,3 % par rapport au sommet de 10,3 milliards atteint en 2002. Au cours de la même période, les résidents canadiens ont dépensé 10,9 milliards aux États-Unis, soit 1,1 % de moins qu'en 2002. Par conséquent, le déficit au compte des voyages avec les États-Unis a grimpé, passant de 681 millions en 2002 à un montant estimatif de 1,8 milliard en 2003. Il s'agit de la première augmentation et du déficit le plus élevé depuis 2000.