Le Québec et l’Ontario signent une première entente d’approvisionnement majeure

Le Québec pourra importer jusqu’à 500 mégawatts d’électricité de son voisin ontarien en périodes de pointe hivernales.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Le Québec pourra importer jusqu’à 500 mégawatts d’électricité de son voisin ontarien en périodes de pointe hivernales.

Toronto — En vertu d’une nouvelle entente de sept ans signée vendredi à Toronto, l’Ontario importera suffisamment d’électricité du Québec pour répondre aux besoins d’une ville de plus de 200 000 habitants.

Les premiers ministres de l’Ontario et du Québec, Kathleen Wynne et Philippe Couillard, ont apposé leur signature au bas de l’accord, au terme d’un conseil des ministres conjoint qui se déroulait sur le campus de l’Université Ryerson.

L’Ontario pourra importer jusqu’à deux térawattheures d’électricité du Québec annuellement, ce qui lui permettra de réduire l’utilisation de ses centrales électriques fonctionnant au gaz naturel. Selon Mme Wynne, l’accord fera économiser à l’Ontario environ 70 millions sur sept ans en coûts d’électricité et réduira ses émissions de gaz à effet de serre d’un million de tonnes annuellement.

Valeur inconnue

Les différentes parties en cause n’ont pas révélé la valeur de la transaction, affirmant qu’il s’agit d’une information « sensible ». Le premier ministre Couillard a toutefois parlé d’une entente à saveur historique, qui entrera en vigueur dès décembre. « Ce sont des quantités phénoménales d’énergie qui vont être échangées », a-t-il déclaré. Deux térawattheures d’électricité permettent de subvenir aux besoins en électricité d’une ville de la taille de Longueuil, a-t-il illustré.

« C’est la première fois qu’Hydro-Québec conclut une entente majeure dans l’axe est-ouest. Nous faisons beaucoup de commerce d’électricité vers le sud et c’est un bon signe de voir cette nouvelle direction s’établir. »

M. Couillard a précisé que cet accord doit être vu comme une base sur laquelle d’autres ententes pourraient être développées « pour vendre encore plus d’électricité verte en Ontario ».

Plus d’énergie propre

Hydro-Québec mettra également à la disposition de l’Ontario une partie de sa capacité de stockage dans ses réservoirs. En contrepartie, le Québec pourra importer jusqu’à 500 mégawatts d’électricité de son voisin ontarien en périodes de pointe hivernales.

Cet accord survient alors que l’Ontario prévoit joindre, dès janvier prochain, la bourse du carbone mise en place par le Québec et la Californie.

Des environnementalistes demandaient déjà depuis un bon moment à l’Ontario d’importer davantage d’hydroélectricité du Québec, une énergie « propre », mais les autorités soutenaient jusque-là que cela nécessiterait des améliorations majeures aux lignes de transport entre les deux provinces. Le Québec et l’Ontario affirment, maintenant, que le réseau existant sera suffisant pour faire transiter l’électricité.

Six autres ententes

Le chef du Parti vert de l’Ontario, Mike Schreiner, a déclaré que cette entente est un pas dans la bonne direction, mais a ajouté que l’Ontario devrait également fermer la centrale nucléaire de Pickering et annuler la reconstruction des réacteurs à la station Darlington.

Par ailleurs, les deux provinces ont signé six autres ententes de coopération vendredi. L’Ontario et le Québec créeront, entre autres, un nouveau corridor de recharge pour les voitures électriques sur l’autoroute 401, qui relie Montréal à Toronto. Plus de 200 bornes de recharge à grande vitesse devraient être installées d’ici mars 2017.


 
2 commentaires
  • Jacques Grenier - Abonné 23 octobre 2016 10 h 19

    Jacques H. Grenier

    Jusqu'où Couillard a-t-il avantagé ses amis Canadians au détriment du Québec? Il se cache sur la non révélation de L'entente. C'est là que nous avons besoin des journalistes. Couillard n'est pas fiable.

  • Nicole D. Sévigny - Abonnée 23 octobre 2016 23 h 53

    Bizarre....

    Au lendemain de cette signature...?de première entente? ma ville subissait, depuis
    les petites heures avant l'aube, quelques 19 pannes de courant non expliquées.
    Des pannes d'une durée de quelques secondes à chaque fois...mais des pannes quand même...
    Et ça dure, sporadiquement, depuis plus d'un an..J'ai d'ailleurs commencé un journal de bord où j'y inscrit les date et l'heure des pannes. En 2015, j'ai avisé HQ qui, laconiquement m'avait expliqué que c'était dû au délestage du système...enfin tout le baragouinage d'occasion...(on nous considère peut-être tous comme des tarés)...Tout ça pour vous dire que...que cette entente est fort impertinente(je suis fort polie) vu le peu de cas qu'HQ et notre gouvernement font de notre situation...cahotique.

    Et le PM se targue presque du contrat du siècle...?!