En bref: Doha déraille

Le cycle de négociations de Doha ne pourra pas être achevé avant la fin de l'année comme prévu, a reconnu hier un haut responsable de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

«Cela apparaît désormais complètement irréalisable», a déclaré Richard Eglin, directeur de la division commerce et finances de l'OMC devant l'Institut royal d'affaires internationales à Londres. Censées se conclure d'ici à la fin de l'année, les négociations commerciales lancées en 2001 sont dans l'impasse à cause du refus de l'Union européenne et des États-Unis de cesser de subventionner à mort leurs secteurs agricoles. Selon Richard Eglin, il serait aujourd'hui plus réaliste de se fixer comme objectif le milieu de l'année 2007 pour la conclusion des négociations, soit le moment où s'éteindra le droit accordé par le Congrès américain à la Maison-Blanche de se prévaloir des dispositions de la Trade Promotion Authority (communément appelées fast track).