Chine: usines fermées à Hangzhou en vue du G20

Pékin — Les autorités ont fermé de nombreuses usines et imposé des vacances obligatoires aux travailleurs en amont du sommet du G20 de Hangzhou, dans l’est de la Chine, afin de réduire la pollution et de s’assurer d’un ciel bleu. La ville de Hangzhou, où le G20 se tiendra les 4 et 5 septembre, a imposé des vacances aux entreprises du centre-ville du 1er au 7 septembre, selon un compte officiel sur un réseau social. Les autorités ont également encouragé les citoyens à quitter la ville pendant leurs vacances, dans l’espoir de réduire les embouteillages. En plus des vacances obligatoires, certaines usines dans un rayon de 300 kilomètres de Hangzhou ont été forcées à fermer pendant 12 jours afin de s’assurer un temps radieux pour la venue des représentants des 20 plus grandes économies développées et émergentes, selon des sites du gouvernement. L’interdiction concerne des fabricants de produits chimiques, des usines de matériaux de construction et des fabricants de textile qui s’étendent jusqu’à Shanghai et quatre provinces. La Chine impose régulièrement des fermetures massives d’usines afin de réduire la pollution permanente de la plupart des grandes villes.

À voir en vidéo