La cour accueille Hollinger

La bataille entre le baron de la presse Conrad Black et des membres du conseil d'administration qui l'ont expulsé de la tête de son empire médiatique s'est déplacée hier en cour pour le début d'un procès qui pourrait être déterminant pour l'avenir de la compagnie.

L'enjeu du procès est de déterminer si Black peut vendre sa participation contrôlante dans la compagnie à des investisseurs étrangers ou si le conseil peut bloquer cette vente et aller de l'avant avec son propre plan de ventes d'actifs, lesquels comprennent le Daily Telegraph britannique et le Chicago Sun-Times. Black devrait être appelé à témoigner au cours du procès de trois jours. Les autres témoins pourraient inclure la banque d'investissements Lazard LLC, qui gère la vente éventuelle des actifs de la société.