Samsung creuse l’écart avec Apple dans un marché atone

Samsung a bénéficié du lancement en mars de deux nouveaux modèles phares, les Galaxy S7 et S7 Edge.
Photo: Luis Gene Agence France-Presse Samsung a bénéficié du lancement en mars de deux nouveaux modèles phares, les Galaxy S7 et S7 Edge.

Washington — Le groupe sud-coréen Samsung a profité au deuxième trimestre du lancement de plusieurs nouveaux modèles pour creuser l’écart avec son rival américain Apple sur un marché des téléphones intelligents globalement atone, selon des études publiées jeudi.

D’après des estimations du cabinet de recherche IDC, Samsung a écoulé 77 millions d’appareils sur le trimestre, soit 5,5 % de plus qu’un an plus tôt, tandis qu’Apple voyait les ventes de son iPhone reculer de 15 % à 40,4 millions d’unités. Le groupe sud-coréen s’adjuge ainsi 22,4 % du marché mondial, et Apple 11,8 %.

Un autre cabinet, Strategy Analytics, arrive à des estimations similaires, donnant 22,8 % du marché à Samsung et 11,9 % à Apple.

Les deux cabinets estiment que le groupe sud-coréen a bénéficié du lancement en mars de deux nouveaux modèles phares, les Galaxy S7 et S7 Edge. « Avec la rumeur d’un nouveau modèle [géant] Galaxy Note 7 tout près d’arriver, Samsung sera capable de renforcer sa position de numéro un au deuxième semestre », estime Neil Mawston, analyste chez Strategy Analytics. À l’inverse, « Apple continue d’être confronté à une lassitude des consommateurs vis-à-vis de l’iPhone, et le nouveau modèle [plus petit et meilleur marché] SE n’a pas pu endiguer cette tendance », estime-t-il.

La fin du boom des téléphones intelligents semble de manière générale se confirmer sur le marché mondial. Toutes marques confondues, les ventes ont stagné au deuxième trimestre (+0,3 % à 343,3 millions d’unités selon IDC, +1 % à 340 millions selon Strategy Analytics), après déjà une croissance au point mort sur les trois premiers mois de l’année.

Derrière Samsung et Apple, le reste du top 5 mondial est constitué de fabricants chinois. Huawei pointe en troisième position avec 9,4 % du marché selon les deux cabinets, suivi par Oppo (5,3 % selon Strategy Analytics, 6,6 % pour IDC). Au cinquième rang, IDC place vivo (4,8 %) tandis que Strategy Analytics préfère Xiaomi (4,3 %).

Plus d’un milliard d’iPhone depuis 2007

Le groupe informatique américain Apple n’en a pas moins annoncé jeudi avoir vendu plus d’un milliard d’iPhone, tous modèles confondus, depuis le lancement en 2007 de ce téléphone intelligent, qui reste aujourd’hui encore son appareil vedette. « La semaine dernière, nous avons franchi une autre étape importante quand nous avons vendu le milliardième iPhone », a indiqué le directeur général, Tim Cook, lors d’une réunion avec les salariés du groupe, selon des propos rapportés dans un communiqué.

« L’iPhone est devenu l’un des produits les plus importants, ayant le plus changé le monde et ayant eu le plus de succès de l’histoire », et c’est « une part essentiel de notre vie quotidienne », a-t-il affirmé. L’iPhone a représenté ces dernières années la plus grosse partie du chiffre d’affaires et des bénéfices de la marque à la pomme. Ce moteur semble toutefois caler : depuis deux trimestres, les ventes de l’appareil sont en baisse, du jamais vu depuis son lancement, et elles entraînent avec elles les performances financières du groupe.

Toutes marques confondues, plus de 1,4 milliard de téléphones intelligents avaient été vendus dans le monde l’an dernier, selon le cabinet de recherche IDC.