Le meilleur résultat des 22 derniers mois - Les ventes de fonds communs de placement ont atteint 1,8 milliard

Toronto — Les sociétés canadiennes de fonds communs de placement ont réalisé des ventes nettes de 1,82 milliard en janvier, le meilleur résultat mensuel des 22 derniers mois, a indiqué l'Institut des fonds d'investissement du Canada (IFIC) hier.

Les ventes, excluant les réinvestissements, ont dépassé les rachats pour un quatrième mois d'affilée.

Les ventes nettes n'ont jamais été aussi élevées depuis mars 2002 alors qu'elles avaient atteint 2,3 milliards. Le marché avait ensuite subi des pertes qu'il a pu récupérer depuis la remontée des marchés boursiers en 2003.

Les ventes brutes se sont élevées à 11,96 milliards, un montant non égalé depuis le mois de février 2002 alors qu'elles avaient atteint 13,8 milliards. Les rachats ont aussi atteint un niveau élevé, grimpant à 10,14 milliards en janvier, une hausse de un milliard comparativement au mois précédent.

Le goût du risque

Les investisseurs semblent avoir plus d'appétit pour le risque. Le président de l'institut, Tom Hockin, a indiqué que les ventes globales des fonds communs de placement en actions ordinaires ont été positives, une première en 19 mois. «Toutes les catégories d'actifs à long terme ont subi une augmentation par rapport au mois précédent. Le marché global des actifs a atteint 452 milliards, un total inégalé», a ajouté M. Hockin par voie de communiqué.

En janvier 2003, les rachats avaient dépassé les ventes de 469 millions. Un an auparavant, les ventes avaient dépassé les rachats de 2,5 milliards. En janvier 2004, le nombre de comptes était de 50,5 millions, une baisse de 3,3 % par rapport à il y a un an.

Par rapport à janvier 2003, les ventes nettes des fonds d'actions américains ont bondi de 1400 % à 78,7 millions, les ventes de fonds d'actions canadiens de 125 % à 69,3 millions tandis que les ventes de fonds d'actions étrangers augmentaient de 69 % pour atteindre des rachats nets de 75,9 millions.

Les catégories d'actifs plus conservatrices ont réalisé des gains importants: les fonds équilibrés ont progressé de 737 %, à 203,5 millions, les fonds d'obligations, de 329 %, à 860,5 millions, et les fonds de dividendes, de 274 %, à 699,1 millions. «Ce sont des influx importants pour des fonds conservateurs», malgré la reprise de la vigueur des marchés boursiers au printemps dernier, a mentionné le responsable des statistiques à l'Institut, Erwin Go.