Coup de pouce à un marché déjà vigoureux - Les banques réduisent leurs taux d'intérêt

Les grandes banques ainsi que le Mouvement des caisses Desjardins ont réduit leurs taux hypothécaires hier, ce qui aura pour effet de stimuler un marché immobilier déjà vigoureux.

Selon les données rendues publiques par l'Association canadienne de l'immeuble (ACM), le prix de vente moyen des maisons existantes au pays s'est établi en janvier à 227 416 $, en hausse de plus 10 % par rapport au même mois de l'année 2003. L'association attribue cette forte augmentation des prix au faible nombre de propriétés mises en vente dans plusieurs marchés.

«La demande pour des propriétés demeure forte, a dit le chef de la direction de l'ACM, Pierre Beauchamp. La croissance des emplois à plein temps a été phénoménale au cours des derniers mois, et elle a été particulièrement vigoureuse dans les groupes d'âge des premiers et seconds acheteurs.»

Il estime que la perspective de nouvelles baisses des taux d'intérêt de la part de la Banque du Canada permettra de maintenir une forte demande sur le marché immobilier au moins jusqu'à tard ce printemps.

Prix des maisons en hausse

Dans la région de Montréal, le prix de vente moyen des maisons existantes s'est établi à 170 819 $, en hausse de 13,5 % par rapport au mois de janvier 2003. Le nombre de transactions conclues a diminué de 7,4 % (s'établissant à 3202), mais les nouvelles inscriptions étaient en hausse de 10,6 % (7114). Dans la région de Québec, le prix de vente moyen de 120 789 $ représente une augmentation annuelle

de 10 %. Les 543 transactions conclues représentent une baisse de 17,4 %, alors que les 1047 nouvelles inscriptions marquent une hausse de 5,3 %.

Les prix de vente moyens ont également progressé dans les régions d'Ottawa (229 921 $, hausse de 11,2 %), de l'Outaouais (141 393 $, 18,2 %), de la Mauricie (81 472 $, 4 %) ainsi que du Saguenay-Lac-Saint-Jean

(95 136 $, 2,7 %).

La Banque Scotia a donné le ton à une baisse des taux hypothécaires hier en réduisant ses taux dans une fourchette de 0,10 à 0,20 point de pourcentage. La Banque Nationale, le Mouvement Desjardins et la CIBC ont emboîté le pas.

Le taux pour un terme de cinq ans fermé s'établit maintenant à 5,80 % sauf à la CIBC, où il est à 5,85 %. Le taux pour un terme de sept ans fermé est à 6,70 % à la Scotia, mais à 6,75 % à la Nationale et chez Desjardins, et à 7 % à la CIBC. Cette dernière se démarque toutefois avec des taux à court terme plus avantageux (un an fermé à 3,95 %, deux ans fermé à 4,55 %).