En bref: Le bénéfice de la Royale sera amputé

La Banque Royale annonce avoir convenu d'un arrangement confidentiel avec l'institution financière néerlandaise Cooperative Centrale Raiffeisen Boerenleenbank, connue sous le nom de Rabobank.

Sans dévoiler le montant, la banque canadienne annonce que cela résultera en une baisse de son bénéfice net du premier trimestre de 2004 de l'ordre de 74 millions. Le litige entre les entreprises origine d'un échange financier concernant une compagnie liée à Enron qui n'a pas été mené à terme par Rabobank, en raison du scandale entourant la faillite du géant américain de l'énergie en 2001.