Une usine de biocarburant à Port-Cartier

«L’usine de Port-Cartier sera la première installation à l’échelle commerciale du genre au Québec», écrit-on dans un communiqué.
Photo: CC «L’usine de Port-Cartier sera la première installation à l’échelle commerciale du genre au Québec», écrit-on dans un communiqué.

Québec et Ottawa appuient financièrement un projet de biocarburant à Port-Cartier. L’investissement total dépasse les 100 millions.

Les gouvernements du Canada (44,5 millions) et du Québec (32 millions) verseront 76,5 millions à la société Bioénergie AE Côte-Nord Canada aux fins de la transformation de biomasse forestière résiduelle en biocarburant. L’annonce a été faite à Port-Cartier. Le secteur privé, par le regroupement de trois entreprises, soit Ensyn Bioénergie Canada, Produits forestiers Arbec et le Groupe Rémabec, injecte 27,4 millions. Une trentaine d’emplois seront créés.

« L’usine de Port-Cartier sera la première installation à l’échelle commerciale du genre au Québec. Le projet a pour but de convertir de la biomasse forestière résiduelle afin de produire 40 millions de litres de bio-huile par an. Une fois raffinée et utilisée comme carburant dans les véhicules, cette bio-huile pourrait entraîner une réduction des émissions de l’ordre de 70 000 tonnes d’équivalent CO2. La production de bio-huile devrait commencer en 2017 », peut-on lire dans le communiqué.

Il est rappelé qu’en mars 2016, afin de répondre au besoin d’approvisionnement en fibre de la nouvelle usine, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec a procédé à la mise de côté d’un volume de 170 000 tonnes métriques vertes de biomasse forestière résiduelle en provenance des forêts du domaine public.

« Par rapport aux combustibles classiques d’origine fossile, la bio-huile renouvelable du projet offre une solution de rechange propre car elle rejette de 70 % à 90 % moins de gaz à effet de serre que les combustibles fossiles et offre de multiples utilisations, notamment pour le chauffage ainsi que pour le transport grâce à la production de carburants », soutiennent les promoteurs.

4 commentaires
  • Bernard Terreault - Abonné 14 juillet 2016 08 h 45

    Affirmation biaisée ?

    Selon les promoteurs, par rapport aux combustibles classiques d’origine fossile, la bio-huile du projet rejetterait de 70 % à 90 % moins de gaz à effet de serre que les combustibles fossiles. Cela est peut-être vrai lors de l'opération de PRODUCTION du combustible, car l'extraction du pétrole et son raffinage, particulièrement dans sa forme bitumineuse, demande des dépenses d'énergie considérables. Cependant, je suis sûr que l'UTILISATION de ce combustible produit, en brûlant, autant de CO2 que le pétrole.

  • René Pigeon - Abonné 14 juillet 2016 09 h 56

    Biocombustible pour le chauffage versus biocarburant pour le transport

    Les carburants utilisés dans les moteurs et réservoirs de véhicules ont des exigences techniques très élevées, beaucoup plus élevées que les exigences imposées pour produire un combustible destiné au chauffage. Transformer une bio-huile en combustible pour le chauffage domestique ou industriel coute beaucoup moins cher et engendre des réductions de CO2 beaucoup plus élevées que raffiner une bio-huile en carburant pour consommation dans un moteur pour le transport. La cimenterie de Port-Daniel pourra consommer une bio-huile sans raffinage important.
    L’usine de Port-Cartier sera la deuxième et non « la première installation » à l’échelle commerciale du genre au Québec ; « la première usine commerciale du genre » a été construite à Saguenay par Pyrovac pour des investisseurs étrangers avec la participation de la SGF et du gouvernement du Québec, vers l’an 2000.

  • Pierre Robineault - Abonné 14 juillet 2016 10 h 31

    Oui mais!

    Oui mais, pour qu'il y ait réussite il faudra que ce soit rentable en coupant de plus en plus d'arbres. Où est la logique autre que financière dans cette opération? Les arbres n'ont-ils pas un rôle essentiel à jouer dans le contrôle du CO2?

  • Line Marcheterre - Abonnée 14 juillet 2016 12 h 33

    bonne nouvelle

    quelle nouvelle stimulante pour ma région!