Postmedia veut réduire le poids de sa dette

Toronto — Postmedia a dévoilé jeudi une proposition visant à réduire ses coûts d’intérêt et le poids de son importante dette. En vertu du plan annoncé, le groupe de médias se verrait accorder une prolongation de quatre ans avant de devoir rembourser ce qu’il doit à ses créanciers de premier rang — d’août 2017 à juillet 2021. Ce paiement de dette serait réduit et passerait de 303 millions à 225 millions à la condition que la société rembourse les 78 millions restant une fois que le nouveau plan serait en vigueur. L’entente verrait aussi les créanciers de deuxième rang échanger les montants qui leur sont dus contre 98 % d’action de Postmedia. La société émettrait en outre de nouveaux billets de deuxième rang valant environ 110 millions. Postmedia s’attend à ce que l’entente réduise sa dette d’environ 307 millions et lui permette d’économiser environ 50 millions en dépenses d’intérêt. La proposition est assujettie à l’approbation des actionnaires et des créanciers.