Jean Coutu se dit ouvert à la vente de marijuana

Le grand patron du Groupe Jean Coutu s’est dit ouvert à la vente de marijuana thérapeutique, mardi, mais il n’ira pas jusqu’à faire du lobbying.

« Nous n’allons pas participer activement à cela », a affirmé François Coutu à la suite de l’assemblée annuelle des actionnaires de la chaîne de pharmacies. M. Coutu ne sait pas à quel point la vente de marijuana thérapeutique serait rentable pour sa chaîne, qui compte 417 magasins au Québec, en Ontario et au Nouveau-Brunswick. « Je ne me suis pas concentré sur cette question parce que cela ne se produira pas avant longtemps », a-t-il dit. « Il y a beaucoup de points d’interrogation et peu de réponses pour l’instant. » La position de M. Coutu dans ce dossier se distingue de celle de ses rivales, incluant Shoppers Drug Mart (Pharmaprix), qui est prête à lutter pour pouvoir vendre de la marijuana thérapeutique.

Groupe de réflexion

Le gouvernement fédéral s’est engagé à légaliser et à réglementer l’utilisation de la marijuana, notamment à des fins récréatives. Il a mis sur pied, la semaine dernière, un groupe de réflexion qui étudiera la façon de s’y prendre pour y parvenir. M. Coutu a dit qu’il s’opposait à la vente de marijuana récréative dans les pharmacies.

Avant de tenir l’assemblée générale de ses actionnaires, le Groupe Jean Coutu a dévoilé ses résultats financiers. Le détaillant a affiché un bénéfice de 49 millions, soit 27 ¢ par action, pour son premier trimestre, en baisse par rapport à celui de 50,6 millions, ou 27 ¢ par action, de la même période l’an dernier. Ses revenus ont progressé de 1,6 %, à 723,6 millions.

1 commentaire
  • Bernard Morin - Abonné 6 juillet 2016 09 h 13

    Et j'imagine qu'on pourra également s'en procurer chez Walmart et Canadian Tire!