Le bénéfice de Van Houtte baisse

Van Houtte a réalisé au troisième trimestre un bénéfice net de 4,8 millions, en baisse par rapport aux profits de 5,1 millions de la période correspondante un an plus tôt.

Les ventes de l'entreprise ont, elles, augmenté, passant de 75,4 millions au troisième trimestre terminé le 4 janvier 2003 à 77,1 millions au trimestre correspondant. Les expéditions de café du trimestre se sont élevées à 6,3 millions de livres, en hausse de 11,5 % sur le volume correspondant de l'année précédente.

«Le Canada a enregistré des résultats légèrement supérieurs aux attentes, principalement en raison de l'amorce d'un redressement de la pause-café dans l'est du Canada», a indiqué hier le président et chef de la direction, Jean-Yves Monette. «Les résultats des activités américaines ont été décevants.» Un communiqué de la compagnie précise que «les résultats des activités américaines ont été marqués par la performance décevante enregistrée sur la côte Ouest, principalement dans les régions de Seattle, de Portland et du sud de la Californie, où un marché de l'emploi anémique a freiné la croissance des ventes».

La devise canadienne

Par ailleurs, les résultats d'exploitation des activités américaines pour le trimestre terminé en janvier dernier, exprimés en dollars canadiens, ont souffert de l'érosion de la valeur de la devise américaine au Canada, qui a chuté de 16 % entre les deux trimestres de comparaison, a expliqué Van Houtte. M. Monette a ajouté que la pénétration de la nouvelle cafetière lancée le printemps dernier, l'Espresso Café, «est moins rapide qu'on le souhaiterait».

Au cours des trois premiers trimestres de l'exercice en cours, Van Houtte a réalisé un bénéfice net de 12,1 millions, comparativement à 11,4 millions pour la période correspondante de l'année précédente. Ses ventes, pour les trois premiers trimestres de 2003-04, se sont élevées à 242,6 millions, en hausse par rapport à des ventes de 239 millions réalisées au cours de la période correspondante un an auparavant.

Au 3 janvier 2004, la compagnie avait 40 325 distributrices de café installées dans son réseau de pauses-café, contre 37 244 un an plus tôt.

Au cours du troisième trimestre, Van Houtte a créé une nouvelle coentreprise à New York. «Grâce à cette transaction, Van Houtte a plus que doublé son empreinte sur l'important marché de New York, en plus de s'y associer avec une équipe d'entrepreneurs qui ont largement démontré leur dynamisme et leur connaissance de ce marché stratégique.»