En bref - Non au rachat de PeopleSoft par Oracle

Les services antitrust du ministère américain de la Justice ont recommandé de bloquer l'offre d'achat hostile de l'éditeur de progiciels PeopleSoft pour 9,4 milliards par le numéro deux mondial du logiciel Oracle, a annoncé mardi soir PeopleSoft.

En général, les recommandations des experts sont généralement suivies. Dans le cas présent, le sort de la transaction est entre les mains du ministre adjoint de la Justice chargé de la division antitrust, Hewitt Pate. Le ministère, qui ne commente pas officiellement ses recommandations, a laissé entendre qu'il avait de sérieux problèmes avec cette affaire et que le rachat proposé pourrait avoir des effets sur les prix pratiqués sur le marché des logiciels, voire bloquer l'entrée de sociétés concurrentes sur ce marché, selon des informations parues dans la presse ces derniers jours.