Rona accuse une perte en dépit de revenus en hausse

Rona a affiché une perte nette de 16,5 millions, soit 15 ¢ par action, pour le trimestre clos le 27 mars.
Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir Rona a affiché une perte nette de 16,5 millions, soit 15 ¢ par action, pour le trimestre clos le 27 mars.

Boucherville — Rona a perdu de l’argent au cours du premier trimestre de l’année, mais ses revenus d’ensemble ont progressé malgré la faiblesse de ses ventes dans les Prairies.

Le détaillant de Boucherville, spécialisé dans la rénovation résidentielle, deviendra bientôt une filiale du géant américain Lowe’s, à la conclusion d’une transaction amicale de 3,2 milliards annoncée en février.

Rona a affiché une perte nette de 16,5 millions, soit 15 ¢ par action, pour le trimestre clos le 27 mars. La perte trimestrielle comprenait des coûts de restructuration de 3,5 millions, ou 3 ¢ par action, ainsi que des coûts d’acquisition de 4,1 millions, ou 4 ¢ par action.

Les revenus ont totalisé 819,2 millions, en hausse par rapport à ceux de 778,8 millions de la même période l’an dernier. Les ventes des magasins ouverts depuis au moins un an ont progressé de 3,1 % grâce à de solides performances en Ontario, en Colombie-Britannique et au Québec. Les ventes des magasins comparables ont diminué dans les Prairies.

En excluant les coûts de restructuration et d’autres éléments, la perte ajustée de Rona s’élève à 9 millions, soit 8 ¢ par action. En comparaison, la perte nette de Rona pour le premier trimestre de 2015 s’était établie à 11,7 millions, ou 11 ¢ par action, en incluant de coûts minimaux de restructuration. Sa perte ajustée avait été de 11,2 millions, ou 10 ¢ par action.