Air Canada dévoile un profit

La société montréalaise a indiqué être en voie d’afficher des résultats records pour cette année.
Photo: Michaël Monnier Le Devoir La société montréalaise a indiqué être en voie d’afficher des résultats records pour cette année.

Air Canada a indiqué vendredi qu’elle serait bientôt prête à officialiser son entente visant l’acquisition de jusqu’à 75 avions de la CSeries de Bombardier.

Le plus grand transporteur aérien du pays a indiqué vendredi que sa lettre d’intention dévoilée en février, laquelle vise l’achat de 45 appareils CS300 et une option pour en acheter 30 de plus, devrait bientôt être finalisée, si toutes les conditions étaient respectées.

La société montréalaise a par ailleurs applaudi la ligne aérienne américaine Delta Air Lines pour sa commande de jusqu’à 125 avions CS100, qui fait d’elle le plus grand client de Bombardier pour son nouvel avion commercial. « C’est une grande nouvelle pour Bombardier et cela confirme que notre confiance dans cette technologie de nouvelle génération était justifiée et qu’elle nous profitera à l’avenir », a estimé le chef de la direction d’Air Canada, Calin Rovinescu, lors d’une conférence téléphonique au sujet des résultats financiers du transporteur pour son premier trimestre.

Air Canada a indiqué être en voie d’afficher des résultats records pour cette année. Le transporteur a engrangé un profit de 101 millions pour son trimestre clos le 31 mars, aidé par une baisse de 25 % des coûts du carburant. Le bénéfice par action d’Air Canada s’est chiffré à 35 ¢, ce qui se compare à une perte de 309 millions, ou 1,08 $ par action, au même trimestre l’an dernier. Les revenus d’exploitation ont totalisé 3,34 milliards, en hausse par rapport à 3,25 milliards l’an dernier. Sur une base ajustée, Air Canada a engrangé un bénéfice du premier trimestre de 85 millions, soit 30 ¢ par action, en baisse par rapport à celui de 122 millions, ou 41 ¢ par action, de la même période en 2015.

Le trafic passager a augmenté de 7,7 % par rapport au premier trimestre de l’an dernier, tandis que la capacité a progressé de 8,2 %.

Air Canada a dit s’attendre à ce que son bénéfice annuel avant impôts grimpe de 4 à 8 % pendant l’exercice en cours, malgré les défis économiques observés dans l’Ouest canadien, qui ont convaincu l’industrie du transport aérien d’augmenter ses promotions et de réduire ses tarifs pour stimuler la demande. Malgré les faiblesses, qui se concentrent surtout en Alberta, les conditions sont conformes aux attentes ailleurs au pays, a précisé M. Rovinescu aux analystes. Il a notamment expliqué que le transporteur s’était ajusté en utilisant de plus petits avions et en modifiant la capacité pour d’autres marchés.