Ouverture du Time Warner Center - Un goût d'avant-11 septembre

Sans être un vrai joyau architectural, le palais de verre de Time Warner devrait aussi donner un nouveau souffle au quartier new-yorkais du Columbus Circle, à l’extrémité sud-ouest de Central Park, qui manquait jusqu’alors de vie.
Photo: Agence Reuters Sans être un vrai joyau architectural, le palais de verre de Time Warner devrait aussi donner un nouveau souffle au quartier new-yorkais du Columbus Circle, à l’extrémité sud-ouest de Central Park, qui manquait jusqu’alors de vie.

New York — Deux tours jumelles de 55 étages, l'hôtel le plus cher de New York, une piscine olympique, une vue imprenable sur Central Park: le Time Warner Center, premier projet immobilier d'envergure depuis les attentats du 11 septembre 2001, promet de devenir un lieu phare de la ville.

Avec cette réalisation, le numéro un mondial des médias Time Warner espère retrouver un peu de son lustre, sérieusement terni par la fusion ratée avec le fournisseur d'accès à Internet America Online et des pertes vertigineuses en 2002.

Après quatre années de travaux et 1,7 milliard $US engloutis, ce gigantesque complexe de 280 000 m2 aux faux airs de World Trade Center a été inauguré en grande pompe la semaine dernière par le p.-d.g. de Time Warner, Dick Parsons, le gouverneur de l'État de New York, George Pataki, le maire Michael Bloomberg, et un parterre d'invités triés sur le volet et en tenue de gala.

Une atmosphère de fête

L'opulence de cette fête, mercredi soir dernier, rappelait la fin des années 1990 et une atmosphère rarement retrouvée à Manhattan depuis les attentats de 2001 et la récession qui a laminé l'économie locale.

Sans être un vrai joyau architectural, le palais de verre de Time Warner devrait aussi donner un nouveau souffle au quartier du Columbus Circle, à l'extrémité sud-ouest de Central Park, qui manquait jusqu'alors singulièrement de vie.

Depuis jeudi, les portes du «Center» sont ouvertes au public qui peut accéder à 40 boutiques, un supermarché bio, un hôtel cinq étoiles, une salle de gym de 4000 m2 et une annexe du Lincoln Center consacrée au jazz.

Si le centre commercial n'est pas forcément à la hauteur des ambitions du lieu, avec une litanie de marques milieu de gamme (Sephora, Armani Exchange, Benetton), les portefeuilles plus fournis pourront se régaler dans l'un des cinq restaurants gastronomiques. Chez Masa, du chef japonais Masa Takayama, comptez

400 $US par tête pour un dîner. Et dans le grill du Français Jean-George Vongerichten, star de la scène culinaire new-yorkaise, comptez quatre mois d'attente pour une table.

Encore plus luxueux: le club de gymnastique Equinox a sélectionné 200 personnes parmi les célébrités et les chefs d'entreprise les plus en vue pour faire partie d'un club VIP. Pour quelque 24 000 $US à l'année, ces heureux élus bénéficieront d'une salle privée où l'on accède par un système de reconnaissance rétinienne, de deux séances d'entraînement hebdomadaires avec professeur particulier, de cabines privées avec salle de bains et produits de beauté et d'un salon équipé de téléviseurs à écran à plasma.

Le complexe abrite également le futur quartier général de Time Warner — la maison-mère de CNN, du magazine Time ou encore des studios de cinéma Warner Bros s'y installera dans le courant de l'année —, ainsi que 200 appartements en copropriété de grand standing. Le plus cher de ces appartements a été vendu pour 45 millions, un record à New York.

De quoi faire grincer les dents du magnat de l'immobilier Donald Trump, dont l'une des multiples tours de la ville est située sur le trottoir d'en face.