Le conseil se prononce - Hollinger juge l'offre des Barclay inadéquate

Toronto — Les ennuis de Conrad Black sont loin d'être terminés. La tentative du magnat de la presse de liquider son empire a connu un autre rebondissement hier.

Le conseil d'administration du Groupe Hollinger, dirigé par Conrad Black, a annoncé hier que l'offre d'achat de 600 millions déposée par les frères britanniques Barclay pour acquérir Hollinger est jugée «inadéquate».

Le conseil d'administration recommande aux actionnaires d'accepter l'offre des frères Barclay pour les actions ordinaires et pour les actions privilégiées sans droit de vote de série 3.

Toutefois, le conseil ne fait aucune recommandation aux actionnaires concernant les titres échangeables privilégiés sans droit de vote de série 2. Les conseillers financiers de Hollinger jugent l'offre des Barclay «inadéquate» d'un point de vue financier pour les actionnaires minoritaires. La récente augmentation du cours boursier et le taux de change justifieraient l'opinion des conseillers financiers.

Les frères Barclay offrent 8,44 $ pour chaque action ordinaire, 9,53 $ pour chaque action privilégiée de série 2 et 10,17 $ pour chaque action de série 3.