Érosion de la clientèle - Cogeco voit ses profits diminuer

Le bénéfice net du groupe Cogeco a diminué au troisième trimestre, alors que sa filiale de câblodistribution a continué de subir l'érosion de sa clientèle au profit des entreprises de télédistribution par satellite.

Cogeco a fait part hier d'un bénéfice net de 3,7 millions, ou 23 ¢ par action, lors du trimestre qui a pris fin le 31 mai, comparativement à des profits de 4,9 millions, ou 30 ¢ par action, lors de la période correspondante de l'année dernière.

Problèmes corrigés

Les revenus d'exploitation ainsi que le bénéfice d'exploitation de la filiale Cogeco câble avaient été surévalués de 2,3 millions au troisième trimestre de 2001, en raison de problèmes liés aux logiciels de facturation et de comptabilité. Ces problèmes ont été corrigés au quatrième trimestre de 2001 et n'ont pas causé de surfacturation pour les clients, a précisé Cogeco.

Les revenus de Cogeco ont progressé de 16 % par rapport à l'année dernière pour atteindre 147,2 millions grâce à la contribution du groupe des médias. Dans la câblodistribution, Cogeco déplore toutefois la perte de 11 237 abonnés au cours du trimestre — représentant 1,3 % de sa clientèle — ainsi qu'une baisse de 4,4 % de ses revenus, qui se sont établis à 111 millions.

L'ajout de 10 900 abonnés — soit 8 % de la clientèle — au service Internet à haut débit a permis de compenser en partie pour l'érosion de la clientèle du câble.

Selon la direction de Cogeco, la perte continue, au cours des derniers trimestres, de clients au service du câble est principalement attribuable aux investissements «significatifs» réalisés par les concurrents de la télédistribution par satellite, tels que Bell ExpressVu, ainsi qu'au marché noir provenant du piratage de signaux de satellites américains et canadiens.

«Il faut s'attendre à ce qu'ils perdent encore entre 12 000 et 14 000 abonnés au service de câble au quatrième trimestre, a estimé Bob Bek, analyste de la firme de courtage Marchés mondiaux CIBC. C'est la poursuite d'une tendance que nous constatons depuis plus d'un an.»

John Anderson, analyste de l'industrie du câble pour Scotia Capital, croit pour sa part que Cogeco «ne peut continuer encore longtemps d'augmenter ses prix» pour compenser la perte de clients.

Après avoir majoré ses tarifs de 3 $ à la fin de l'année dernière, Cogeco câble a dû depuis consentir des rabais, a souligné M. Henderson.