Cossette souffrira de la perte d'un contrat de McDonald's

L'agence de publicité Cossette Communication a perdu un de ses contrats de McDonald's quand la chaîne américaine a décidé de faire faire ses annonces par un seul fournisseur.

Hier, son président Claude Lessard a indiqué que le chiffre d'affaires de la compagnie basée à Québec serait amputé d'environ 500 000 $ durant le présent exercice et de 1,5 million durant le prochain. À son dernier exercice complet, bouclé le 30 septembre, les ventes s'étaient chiffrées à 163,7 millions.

Néanmoins, Cossette, au premier rang des agences de propriété canadienne, garde d'autres contrats chez le détaillant en hamburgers, notamment une promotion mondiale pour les frites.

D'après M. Lessard, cette perte risque d'amener des mises à pied parmi les 1300 employés. Par contre, l'arrivée récente de clients comme la Banque de Montréal pourrait bien compenser. Le contrat perdu représentait 10 à 20 % du chiffre de Cossette réalisé chez McDonald's.

En décembre, la chaîne de restaurants annonçait qu'elle regrouperait ses achats dans divers médias sous la seule enseigne d'une filiale d'Omnicom Group, qui loge Madison Avenue, à New York.

La semaine dernière, la direction de Cossette espérait encore garder tous ses contrats de McDonald's sur le marché canadien.

Expansion des filiales

Hier, après l'assemblée des actionnaires, M. Lessard a souligné que l'agence porte son attention sur l'expansion de ses filiales de New York et de Londres, tout en cherchant à mener une acquisition en Californie. «Nous avons établi une base solide, il s'agit maintenant pour nous de la développer.»

Cossette Communication est entrée sur le marché européen le 10 décembre, quand elle a acheté l'agence britannique Identica, de Londres, qui compte 65 employés.

Au premier trimestre du présent exercice échu le 31 décembre, Cossette a réalisé un bénéfice net de 3,54 millions (19 ¢ l'action), en hausse sur celui de 2,93 millions (16 ¢ l'action) un an plus tôt. Le chiffre d'affaires a atteint 42,1 millions, comparé aux 38,3 millions amassés sur la même période en 2002.