TransCanada acquiert Columbia Pipeline

Columbia Pipeline détient un réseau de plus de 24 000 kilomètres de gazoducs aux États-Unis.
Photo: Sergey Bobok Getty Images Columbia Pipeline détient un réseau de plus de 24 000 kilomètres de gazoducs aux États-Unis.

Calgary — Le géant canadien des oléoducs TransCanada a annoncé jeudi avoir conclu une entente pour acquérir la société énergétique américaine Columbia Pipeline Group dans le cadre d’une transaction évaluée à 13 milliards $US.

L’acquisition de Columbia Pipeline, qui détient un réseau de plus de 24 000 kilomètres de gazoducs aux États-Unis, permettra à la société de Calgary d’augmenter son empreinte, déjà importante, sur le marché du gaz naturel. La transaction comprend la prise en charge par TransCanada d’une dette de 2,8 milliards. Le réseau de Columbia Pipeline s’étend de New York au golfe du Mexique.

Le chef de la direction de TransCanada, Russ Girling, a souligné que l’entente représentait une rare occasion de mettre la main sur des actifs dans les régions des formations géologiques de Marcellus et d’Utica, dans le nord-est des États-Unis.

TransCanada a fait la manchette ces dernières années pour ses difficultés à faire approuver ses projets d’oléoducs de pétrole brut, comme Keystone XL et Énergie Est. Le président américain Barack Obama a signé l’arrêt de mort du projet Keystone XL en novembre, au terme d’une longue saga réglementaire.

Les audiences de l’Office national de l’énergie n’ont pas encore débuté pour le projet Énergie Est, qui s’étendrait de l’Alberta aux provinces atlantiques. La proposition de TransCanada se frotte cependant déjà à l’opposition de groupes environnementaux et de certains politiciens au Québec.