Rona poursuit sa conquête du Canada

Rona a pour objectif de faire progresser sa part de marché, qui est présentement de 14 % au Canada, à 22 % d'ici la fin de 2007. Cette offensive est menée de diverses façons et sur plusieurs fronts, depuis le Québec jusqu'au Pacifique, notamment avec des investissements de 200 millions dans l'Ouest, de 100 millions en Ontario et une campagne de séduction auprès des marchands indépendants dont la part de marché, présentement de 47 %, est en décroissance.

Robert Dutton, président et chef de la direction de Rona, a prononcé hier une conférence devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, durant laquelle il a soutenu que le consommateur était plus puissant que jamais, forçant désormais les détaillants et distributeurs à transmettre aux entreprises manufacturières les désirs et exigences des consommateurs, mieux informés que jamais par de multiples canaux. «Aujourd'hui, il y a un Ralph Nader en chacun de nous», a-t-il dit, en faisant allusion à cet Américain qui fut le premier à pourfendre de grandes sociétés de production au nom des consommateurs.

Des chaînes de ventes au détail, y compris Rona, ont donc dû prendre «le virage consommateur», en présentant des magasins plus personnalisés et des produits adaptés à chaque petit coin de marché. M. Dutton a rappelé qu'au milieu des années 90 plusieurs croyaient que les magasins de petite et de moyenne tailles étaient en voie de disparition, à cause de l'apparition des magasins à grande surface et d'Internet. Au contraire, on en est arrivé à une diversité de magasins, qui donne justement au consommateur un pouvoir sans précédent dans l'histoire économique mondiale.

Les marchés en évolution

Cette compréhension des marchés en évolution inspire la stratégie de développement de Rona. «La décision d'offrir plusieurs formats de magasins a des répercussions sur toutes nos activités en amont. Tout devient plus complexe, car un magasin de proximité et un magasin de grande surface ont des besoins de support qui ne sont pas identiques en matière de systèmes d'information ou d'opérations logistiques», explique M. Dutton.

Ainsi donc, Rona investit 30 millions dans un nouveau centre de distribution à Calgary, qui ouvre ses portes à la fin de mars prochain, il restera 170 millions pour l'établissement de magasins corporatifs, dont cinq grandes surfaces en Alberta, en Colombie-Britannique et en Saskatchewan; il y en aura huit autres à petites surfaces. En outre, M. Dutton veut ajouter à ce réseau 50 marchands affiliés d'ici la fin de 2006; quatre marchands ont déjà été recrutés.

En Ontario, Rona entend investir 100 millions dans les trois prochaines années pour des magasins à grande surface dans la grande région de Toronto. Pour ce qui est du Québec, où Rona compte déjà sur un réseau de 357 magasins, on mise sur la croissance interne grâce au dynamisme des marchands pour agrandir leurs magasins et acheter ceux qui pour diverses raisons se retirent des affaires. Sa part de marché au Québec est présentement de 38 %. Idéalement, confie M. Dutton, il est préférable d'atteindre la croissance par le biais des marchands affiliés, puisque c'est eux qui effectuent alors les investissements et qui gèrent les magasins acquis. C'est pourquoi Rona ne veut recruter que des marchands dynamiques et désireux de développer leurs commerces.

Le chiffre d'affaires de Rona, qui dépasse les trois milliards depuis l'acquisition de Réno-Dépôt, obtient 55 % de ses revenus au Québec, 25 % en Ontario et 20 % dans l'Ouest.

Outre les projets d'investissements et de développement annoncés, Rona entend terminer l'intégration de Réno-Dépôt avant de faire d'autres acquisitions. Toutefois, quand on demande si l'hypothèse de l'acquisition de l'un des autres grands groupes dans le domaine de la quincaillerie et de la rénovation au Québec doit être écartée ou retenue, M. Dutton se contente de répondre par un rire non compromettant.

Pour l'instant, quatre réseaux se font concurrence sur le marché canadien. Home Depot et Rona ont chacun une part de marché de 14 %, Home Hardware a 13 % et Canadian Tire a 12 %.