Chrétien sera conseiller spécial de PetroKazakhstan

Calgary - L'ex-premier ministre Jean Chrétien agira à titre de conseiller spécial en matière de relations internationales pour le compte de PetroKazakhstan, une société pétrolière canadienne qui a connu sa part de mésaventures judiciaires et financières en Asie centrale.

La direction de PetroKazakhstan, dont le siège social est situé à Calgary, n'a pas voulu préciser quelles seraient les fonctions et la rémunération de M. Chrétien. «Nous n'avons pas encore réglé les détails», a déclaré hier un responsable des relations avec les investisseurs chez PetroKazakhstan, Jeffrey Auld.

«Il a beaucoup d'expérience en ce qui concerne les relations avec les gouvernements étrangers. S'il peut nous aider dans certains dossiers, il apportera sa contribution», a-t-il ajouté.

M. Chrétien ne siégera toutefois pas au conseil d'administration de PetroKazakhstan.

Âgé de 70 ans, M. Chrétien a mis un terme à sa longue carrière politique en décembre dernier. Moins d'un mois plus tard, il entreprenait une nouvelle carrière au sein du cabinet d'avocats montréalais Heenan Blaikie.

PetroKazakhstan, jadis connue sous le nom de Hurricane Hydrocarbons, est présentement accusée de gonflement des prix au Kazakhstan, cette ancienne république soviétique d'Asie centrale où sont concentrées toutes ses activités. Les autorités de ce pays lui réclament plus de 30 millions $US pour de présumées pratiques anticoncurrentielles.

«Nous ne pensons pas que cette affaire se réglera bientôt», a dit Ihor Wasylkiw, vice-président responsable des relations avec les investisseurs.

En plus de son expertise juridique, M. Chrétien «connaît très bien l'industrie pétrolière et gazière, et il compte de nombreux contacts», a ajouté M. Wasylkiw. «Une personne qui jouit d'une telle crédibilité pourra nous être très utile pour nous aider à promouvoir notre entreprise et nous conseiller dans ce genre d'imbroglios internationaux auxquels nous devons faire face.»

La semaine dernière, PetroKazakhstan annonçait que sa production pour les trois derniers mois de l'année 2003 avait augmenté, s'établissant à

164 559 barils par jour. Pour l'année en cours, la production quotidienne devrait varier entre 160 000 et 175 000 barils.

L'action de PetroKazakhstan à la Bourse de Toronto s'est appréciée de plus de 5 % hier, pour clôturer à 31,65 $, en hausse de 1,52 $.