Le déficit commercial du Canada a augmenté à 655 millions en janvier

Dans le port de Montréal, des conteneurs attendent d’être dirigés vers leur destination finale. En janvier, les exportations du Canada vers les États-Unis ont augmenté, mais elles ont diminué vers les autres pays.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Dans le port de Montréal, des conteneurs attendent d’être dirigés vers leur destination finale. En janvier, les exportations du Canada vers les États-Unis ont augmenté, mais elles ont diminué vers les autres pays.

Ottawa — Le déficit du commerce de marchandises du Canada a été moins élevé que prévu en janvier, grâce à une forte croissance du volume des exportations en début d’année.

Statistique Canada a annoncé vendredi que le déficit commercial du Canada avec le monde s’était élargi à 655 millions en janvier, comparativement à 631 millions en décembre. Le déficit a toutefois été moins important que le 1,05 milliard prévu pour le mois par les économistes, selon Thomson Reuters.

Les importations du Canada ont augmenté de 1,1 % en janvier pour atteindre 46,7 milliards. Les volumes des importations ont progressé de 1,6 %, alors que les prix ont fléchi de 0,5 %. Les exportations se sont chiffrées à 46 milliards, en hausse de 1 % par rapport à décembre. Les volumes des exportations se sont accrus de 3,6 %, tandis que les prix ont diminué de 2,5 %. Excluant les produits énergétiques, les exportations ont crû de 2,3 %.

Les exportations à destination de pays autres que les États-Unis ont baissé de 3,7 % pour s’établir à 11,1 milliards en janvier. Parallèlement, les importations en provenance de pays autres que les États-Unis ont crû de 1,1 % pour se chiffrer à 15,4 milliards.

Les exportations vers les États-Unis ont augmenté de 2,6 % pour atteindre 34,9 milliards en janvier, et les importations en provenance des États-Unis ont progressé de 1,1 % pour se chiffrer à 31,2 milliards.

Le déficit commercial américain s’aggrave

Aux États-Unis, le déficit commercial a progressé plus que prévu en janvier face à un ralentissement des exportations plus fort que celui des importations, selon des données publiées vendredi par le département du Commerce. Le solde chroniquement déficitaire des échanges des États-Unis avec le reste du monde a augmenté de 2,2 % en un mois pour s’établir à 45,7 milliards $US, en données corrigées des variations saisonnières.

Cette contre-performance, qui pèse sur la croissance américaine, scelle un deuxième mois consécutif d’aggravation du déficit commercial et a surpris les analystes qui s’attendaient à une hausse plus modérée de 1,4 %. Elle tient à une baisse des importations (-2,2 % à 176,4 milliards de dollars) bien plus rapide que celle des importations (-1,2 % à 222,1 milliards), selon les données du ministère qui montrent un ralentissement général des échanges commerciaux de mauvaise augure pour la première économie mondiale.

Plombées par l’appréciation du dollar, les exportations américaines sont même tombées à leur plus bas niveau depuis près de cinq ans. Les importations américaines ont suivi la même tendance en reculant à leur plus bas niveau depuis avril 2011.

Avec l’Agence France-Presse

À voir en vidéo