SNC-Lavalin affiche un profit moindre

SNC-Lavalin a engrangé un profit de 49,2 millions, ou de 33 ¢ par action, au quatrième trimestre.
Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne SNC-Lavalin a engrangé un profit de 49,2 millions, ou de 33 ¢ par action, au quatrième trimestre.

SNC-Lavalin continue de vivre sous l’épée de Damoclès que représentent les multiples poursuites et accusations dont elle fait l’objet.

En rendant publics ses résultats financiers du quatrième trimestre terminé le 31 décembre 2015, le géant québécois de l’ingénierie a dû ajouter cinq pages d’avertissements divers touchant les différentes enquêtes, accusations, recours collectifs et autres litiges dont il fait l’objet.

En conférence téléphonique, jeudi, le président et chef de la direction de SNC-Lavalin, Neil Bruce, a d’abord salué les efforts de son équipe « qui a travaillé sans relâche avec Travaux publics et Services Canada pour la conclusion d’une entente administrative » qui permettra à l’entreprise « de continuer à offrir des services à tous les ministères et agences fédéraux canadiens ». Il a cependant réitéré son espoir de voir le Canada adopter une mesure législative qui permettrait la conclusion d’ententes de procédures suspendues, comme c’est le cas ailleurs dans le monde, ce qui lui permettrait d’éviter des condamnations en échange d’une conformité à des conditions strictes de fonctionnement.

SNC-Lavalin a engrangé un profit de 49,2 millions, ou de 33 ¢ par action, au quatrième trimestre, en recul par rapport à la période correspondante de l’année précédente, alors que les résultats avaient été gonflés par la vente de sa participation dans le réseau de transport d’électricité albertain AltaLink à Berkshire Hathaway. « Nous amorçons 2016 avec un bilan solide et un portefeuille de commandes stable et diversifié qui me donne confiance dans la stratégie que nous avons élaborée », a déclaré M. Bruce en présentant ces résultats.

Les revenus pour le trimestre ont légèrement reculé, passant de 2,8 milliards il y a un an à 2,6 milliards cette année. Le bénéfice ajusté a été moindre qu’en 2014, à 101,4 millions ou 67 ¢ par action, contre 106,7 millions ou 70 ¢ par action il y a un an.

Pour l’exercice, SNC-Lavalin affiche un bénéfice net de 404,3 millions ou 2,68 $ par action, comparativement à 1,3 milliard ou 8,74 $ par action l’année précédente. Ses revenus sont passés à 9,6 milliards, après avoir atteint 8,2 milliards il y a un an.

SNC-Lavalin a augmenté son dividende trimestriel de 4 % pour le porter à 26 ¢ par action, payable le 31 mars.

La principale division de SNC-Lavalin — qui fournit des services d’ingénierie et de construction à diverses industries — a engrangé un bénéfice de près de 14 millions, ou 9 ¢ par action, au quatrième trimestre. Le profit ajusté du secteur a été de 44 ¢ par action. Au quatrième trimestre de 2014, cette division avait affiché une perte nette de 255,6 millions, ou 1,67 $ par action, et un profit ajusté de 15 ¢ par action. Pour l’exercice 2015, la division de l’ingénierie et de la construction a enregistré un bénéfice de 95,8 millions, ou 64 ¢ par action, comparativement à une perte de 300,5 millions, ou 1,97 $ par action, en 2014.